Selon la ministre de la Communication, Me Affoussiata Bamba-Lamine, porte-parole adjoint du gouvernement, l’objectif de ce projet de décret est de rationaliser la fabrication et l’usage des produits cosmétiques et d’hygiène corporelle afin de sauvegarder la santé publique.
Justifiant sa position, le président de l’Assemblée nationale, parrain de ces festivités, a affirmé: « les femmes se sont toujours préoccupées de la justice et du respect des droits les plus élémentaires des individus, même en période de conflit armé ».
« Le gouvernement a fait l’effort de placer cette couverture maladie universelle dans le cadre de la lutte contre la pauvreté. Pour réussir cela, il a mis en place un certain nombre de choses. Mais est ce que la population que nous représentons, comprend beaucoup de choses à cela ?…
Les enseignants de l’université Alassane Ouattara sont en grève illimité depuis deux semaines, Et le Conseil étudiant constate "l'immobilisme dans les discussions entre le gouvernement et les syndicats d’enseignants".
Les participants sont formés autour de six notions ou concepts. Il s'agit de l'ethnie, des préjugés et stéréotypes, de l’identité et du conflit au niveau de l'individu, de l'identité et conflit au niveau de la société, de l'identité et des questions foncières et enfin la démocratie, élections et enjeux des…
Il s’agissait pour le régulateur d’électricité de présenter sa structure, parfois méconnue du grand public et ses offres de sorte à les rendre accessibles. Ainsi, une mission d’informations, de formation et d’éducation des comités de gestion des quartiers et villages d'Attécoubé a été organisée.
« Les données de la vaccination de routine de 2014 montrent que dans chacun des 41 districts classés non performants, plus de 1000 enfants n’ont pas bénéficié des vaccinations soit 88 695 enfants éligibles manqués », a déploré Dr. Raymonde Goudou-Coffie.
Selon le rapport 2012 de l’Organisation mondiale de la santé (Oms), la Côte d’Ivoire se classe au 5e rang des pays touchés par cette maladie.
Il ressort qu’en Côte d’Ivoire, l’on enregistre 614 décès maternels pour 100.000 naissances vivantes chaque année.