Monsieur le Président, comme je vous le disais hier, vous ne gouvernerez pas que les seuls Français, mais aussi nous, Gondwanais, qui sommes peu ou prou vos sujets. Je vous ai expliqué pourquoi.
Mes félicitations, M. Emmanuel Macron, Président de la France ! Vous venez d’être élu Président de la France par les seuls Français, croyez-vous. Vous saurez bientôt que vous l’avez aussi été par les Gondwanais que nous sommes, et que vous êtes aussi notre président.

Ingratitude ?

lundi, 13 mars 2017 08:47
Nous commémorons, ce lundi, le premier anniversaire de l’attaque terroriste qui a endeuillé notre pays à travers la ville de Grand-Bassam. Ce jour-là, je venais d’arriver à Johannesburg, en Afrique du Sud, et je me reposais dans ma chambre d’hôtel lorsqu’on m’appela d’Abidjan pour m’apprendre la nouvelle.

Éditorial: Quand Ouaga fait son cinéma

mardi, 28 février 2017 10:38
Je me trouve, en ce moment, à Ouagadougou où la 25e édition du Festival panafricain du cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (Fespaco) bat son plein. La Côte d’Ivoire est le pays invité d’honneur, et pour cela, quelque trois cents Ivoiriens, selon les chiffres donnés par le ministre de…

Sur la colonisation

jeudi, 23 février 2017 11:10
Le 15 février dernier, M. Emmanuel Macron, ancien ministre français de l’Économie et candidat à l’élection présidentielle de son pays, a déclaré ceci à Alger : « La colonisation fait partie de l’histoire française. C’est un crime, c’est un crime contre l’humanité, c’est une vraie barbarie.

Nos ordures tant aimées !

vendredi, 17 février 2017 11:27
La ministre Anne Désirée Ouloto (Ado), ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement durable, a décidé de débarrasser notre pays de nos ordures tant aimées. Elle veut que chaque premier samedi du mois, nous nettoyions les abords de nos maisons, enlevions les mauvaises herbes et nos sachets plastiques…

Un pays debout

mardi, 14 février 2017 10:48
Il est certain que les mouvements d’humeur de certains de nos soldats n’ont pas du tout été du goût des Ivoiriens. Ils l’expriment à leur façon, avec humour ou colère sur les réseaux sociaux qui sont devenus le dernier endroit où l’on cause sans trop se soucier de celui à…

Tout est bien qui…

samedi, 28 janvier 2017 13:47
Nous avons donc fini de jouer à nous faire peur. Pendant quelques trop longs jours, des soldats fâchés ont usé de leurs armes pour réclamer une dette que l’État aurait contractée envers eux, et les fonctionnaires ont cessé, pour leur part, de travailler afin d’exiger une amélioration de leur situation.

Éviter la récupération politicienne

mercredi, 25 janvier 2017 10:09
Bien sûr qu’ils en rêvent ! Qui n’en rêverait pas dans une situation pareille ? Ils rêvent donc de ce grand jour où le pouvoir tomberait comme un fruit mûr, sous les coups de boutoir des soldats mutinés, des fonctionnaires en colère, et peut-être bientôt de toute la population qui…
Page 4 sur 19