Durant ces assises, le Palais des congrès de l’Hôtel Ivoire sera l’occasion pour les pays producteurs africains de poser les fondements d’une plate-forme d’échanges entre tous les acteurs de la filière sur le continent.
Selon Jerôme Gauze, cette manifestation qui s’inscrit dans le cadre de l’accompagnement de la reprise économique en Côte d’Ivoire, va permettre aux nombreux visiteurs de s’en convaincre de l’expertise de cette entreprise établie en Côte d’Ivoire depuis 60 ans.
Cette performance enregistrée par la Côte d’ivoire est due à l’essor du commerce, la coopération avec les pays émergents et les investissements.
Aucun succès n’arrive au hasard, c’est le fruit de la persévérance, selon le patron du groupe Ecobank.
Avec l’organisation du salon, l’objectif du ministère est de mettre en pratique une nouvelle vision du développement du transport en Afrique.
Le Premier ministre a présidé, hier, la Cgeci Academy 2013, organisée par le patronat ivoirien.
Pour le président de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire, l'entrepreneuriat est le seul moyen pour résorber le chômage en Côte d’Ivoire. « Si la jeunesse est bien utilisée, elle peut aider à démultiplier la croissance économique dans le pays », a-t-il soutenu.
Selon les experts, au 1er janvier 2012, l’Etat avait payé 240 milliards de Fcfa sur les 274 milliards de Fcfa d’arriérés pour l’année 2011. En 2012, l’Etat a apuré la somme de 55,7 milliards de Fcfa.
Le chef du gouvernement a expliqué que l’investissement dans les ressources humaines devrait permettre de disposer de femmes et d’hommes dotés d’une capacité forte de conception et bénéficiaires du développement.