Les chefs coutumiers de la région de Gagnoa ont, au cours de cette rencontre, invité le président Soro Guillaume à effectuer une visite officielle dans la région de l’ex-Président Laurent Gbagbo.

[01-08-2013. 09h00] Dans le cadre du Traité d’Amitié et de Coopération entre le Burkina Faso et la République de Côte d’Ivoire, la troisième Conférence au Sommet s’est tenue à Yamoussoukro, le mardi 30 juillet 2013, sous la co-présidence de Leurs Excellences Messieurs Blaise COMPAORE, Président du Burkina Faso et Alassane OUATTARA, Président de la République de Côte d’Ivoire.

"Au sortir de cette rencontre, j’ai la conviction que le Fpi est disposé à aller à la réconciliation", a déclaré Aïchatou Mindaoudou, représentante spéciale du secrétaire général de l’Onu en Côte d’Ivoire.

Gbizié Lambert, chef du village de Tchédjelet et président du conseil des chefs du département de Gagnoa, a remercié le président Soro Guillaume d’avoir accédé favorablement à leur sollicitation. 

Pour rappel, c’est le 3 juin dernier que la Chambre préliminaire 1 avait ajourné l’audience de confirmation des charges et demandé, par ailleurs, au Procureur d’apporter des éléments de preuve supplémentaires. Les juges ont demandé ainsi au procureur de « procéder à de nouvelles enquêtes relativement aux charges portées contre Laurent Gbagbo ».

Onuci: Le contingent réduit d’un tiers

mercredi, 31 juillet 2013 18:14

A terme, l’Onu prévoit de réduire davantage l'effectif de ses soldats qui sera de 5 437 en 2015. Et ce, "en fonction de l'évolution des conditions de sécurité sur le terrain et de la capacité du gouvernement ivoirien de reprendre progressivement les fonctions de l'Opération des Nations unies en Côte d'Ivoire (Onuci) en matière de sécurité", a annoncé la résolution.

« Le conseil, par la résolution 2112 (2013) adoptée à l’unanimité par ses 15 membres, affirme également "son intention d’envisager" dans deux ans, une nouvelle réduction de l’effectif militaire de l’Onuci », note-t-on.

Situant le cadre de leur visite, Joël Poté, le président par intérim du Cojep, a indiqué que ses amis et lui étaient venus prier le secrétaire général par intérim du Rdr de bien vouloir intercéder auprès du Chef de l’État pour qu’il amnistie les opposants actuellement en prison.

La 3e conférence au sommet du Traité d’amitié et de coopération Côte d’Ivoire - Burkina Faso, démarrée le 25 juillet dernier, à Yamoussoukro (Côte d’Ivoire), par les travaux des experts des deux pays, a pris fin, hier, à Yamoussoukro.

Dans son adresse, Président Blaise Compaoré a fait l’historique du chemin parcouru ensemble par les deux hommes d'Etat, ayant une commune vision du développement, pour aboutir à cette 3e conférence au sommet qui se présente comme l'aboutissement d'un processus savamment mené.