"L’activisme de Boko Haram et ses destructions nous imposent une vigilance et une solidarité plus accrues face à cette menace qui risque de compromettre nos efforts de développement", avait prévenu le Président Alassane Ouattara, au 44ème sommet de la Cedeao.

Le Conseil de l’entente reste la matrice de toutes les organisations sous-régionales car créé en 1959.

 

 

 

Le vice-président de l’Assemblée nationale, Paul Déhé, a, au nom du président de la Commission défense et sécurité de cette institution, le colonel Oulata Gaoudi Pierre, indiqué que la crise ivoirienne a introduit des concepts nouveaux dans l’habitude des Ivoiriens tels que la circulation des armes légères.

 

 

 

"Les moyens vont être mis en œuvre pour combler les retards là où il y a eu des écarts importants relevés. Des équipes d’agents recenseurs vont être ramenées à Abidjan pour renforcer le dénombrement", a rassuré le porte-parole du gouvernement.

A en croire Mme Dominique Dieudonné, ce séminaire devra aboutir à la validation de la charte de la plate-forme des femmes pour la réconciliation.

Il s’agit principalement d’une cisaille hydraulique destinée au découpage des armes (200 armes/jour).

Quant au département de Divo, poursuit Yoro Isidore, ce sont 150 personnes qui se sont rendues au siège de la Cdvr pour se faire auditionner dans le cadre de la crise qui a secoué la Côte d'Ivoire de 1990 à 2011.

C’est pourquoi, le leader de la Fosci a invité le président de la Jfpi Konaté Navigué, à plus de responsabilité et à travailler de concert avec sa structure qui également proche du Fpi.

 

 

 

« Sur la mise en liberté provisoire annoncée de cent cinquante (150) détenus proches de l’ex-Président Laurent Gbagbo, la Lidho s’inquiète que les questions judiciaires soient toujours mêlées aux questions politiques », indique le communiqué.

 

 

 

Ce sont 1092 dont 25 élèves-commissaires et 94 officiers qui ont été présentés aux autorités ivoiriennes.