« Nous avons décidé de manifester parce que nous estimons qu’en le faisant, nous serons entendus », a déclaré Kouassi Béda, président de la jeunesse universitaire du Pdci.

Située dans le quartier dioulakro à la périphérie de la ville sur l’axe Yamoussoukro-Oumé, la cachette de la bande armée qui a sévi dans la capitale politique de la Côte d’Ivoire ne ressemble plus qu’à une vaste clairière.

Après avoir rappelé l’importance de la stabilité, de la cohésion sociale, Germain Ayaké les a engagés à préserver leur relation avec Dieu.

Selon lui, la surpopulation carcérale est la « raison principale » des troubles. « Aujourd’hui, la Maca abrite les détenus de trois juridictions qui sont estimés à plus de 4000. Alors qu'elle est conçue pour n’abriter que 1500 prisonniers », a-t-il indiqué

Samedi, une rumeur persistante d’attaque des gendarmes par des dozos parcourt la ville. Vrai ou faux ? Les autorités sécuritaires locales n’ont pas voulu prendre de risque.

Dans une déclaration lue par Yassine Touré, secrétaire générale du bureau des femmes du Mfa, le collectif dit « ne pas se reconnaître dans une quelconque alliance autre que le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp).»  Pour ce faire, ces cadres du Mfa ont annoncé qu’ils se « désolidarisent de toutes les actions conséquentes jusqu’à la tenue du prochain congrès du parti ».

Le Président ivoirien a également dit être venu ‘’remercier le Président Faure et lui dire que nous avons besoin de ses conseils sur un certain nombre de dossiers que j’aurais à lui exposer plus tard’’.

« Nous demandons qu’avant la mise en application de cette nouvelle loi que l’ancienne loi soit abrogée. Qu’il soit payé aux partis politiques qui avaient droit au financement les reliquats  des arriérés que l’État  doit », a confié  Sery Gouagnon.

Parrain des élèves officiers et sous-officiers de l’Académie nigériane de défense, il assistera à la cérémonie de remise de diplômes à ses filleuls.

Les préfets ont souhaité « une revalorisation du salaire, des indemnités liées à leur fonction, du montant du bail, des indemnités d’habillement et de réception. »