Ligue1: Les grandes ambitions du Fc San Pedro

Ligue1: Les grandes ambitions du Fc San Pedro

samedi, 04 août 2018 18:04
Ligue1: Les grandes ambitions du Fc San Pedro Crédits: DR

Révélation de l’exercice précédent, le club de la cité portuaire réserve des surprises pour la prochaine saison.

Le Fc San Pedro a repris, depuis le 30 juillet, le travail, en vue de la nouvelle saison 2018-2019 qui débute le 1er septembre. Un stage de préparation qui se décline en plusieurs phases, dont la deuxième a débuté, depuis le vendredi 3 août, à Abidjan.

Des exercices physiques dans la matinée à la plage, suivis d’exercices tactiques et techniques sur la pelouse, dans l’après-midi. Un matériel d’entraînement de pointe, sous la houlette de techniciens expérimentés. Des conditions de travail professionnelles qui situent sur les ambitions d’un club qui a accédé à l’élite du football ivoirien il y a seulement deux saisons.

Tout semble, en effet, aller très vite pour le deuxième club de San Pedro (créé en 2004). Classés 3e lors de la Ligue 1 (2017-2018) et qualifiés pour la Coupe de la Confédération, les Orange et noir n’ont qu’un seul rêve : bouleverser la hiérarchie dans le football ivoirien.

«Nous sommes qualifiés pour la C2. Mais nous viserons, lors de l’exercice 2018-2019, la Ligue des champions. On fera tout pour se classer parmi les deux premiers. Dans cette perspective, nous comptons recruter les meilleurs joueurs d’ici et d’ailleurs pour renforcer le groupe déjà en place», a déclaré Ali Hachicha, le président du club.

L’homme d’affaires tunisien à qui le club a été cédé, en 2015, par son fondateur, Anet Jean Jacques, est un ancien footballeur amateur, un passionné qui a décidé de s’investir pleinement dans ce projet. La saison dernière, ce sont plus de 650 millions qu’il a  mobilisés pour permettre à Zouzou Carlos et ses coéquipiers d’atteindre leurs objectifs.

Le club offre également à ses joueurs de meilleures conditions de travail, avec des salaires qui sont parmi les plus élevés du championnat de Côte d’Ivoire. «Depuis que j’ai pris cette équipe, je me suis engagé à donner de bons salaires aux joueurs. J’estime qu’un joueur qui évolue en Ligue 1 est un professionnel. Il  mérite donc  le salaire d’un  footballeur professionnel», a confirmé son président.

Pour l’épauler sur le plan technique, il a fait appel à l’ancien international tunisien, Faouzi Roussi. L’ancien attaquant du club africain de Tunis enregistre déjà dans ses effectifs des renforts tels que Gilles Privat, Adama Kéita (Africa), Solly Franck (Mossou Fc). Les discussions se poursuivent avec d’autres renforts. Avant l’ouverture des hostilités, le 1er septembre, les dirigeants espèrent avoir un effectif à même de relever le défi, aussi bien sur le plan local qu’africain. Mais les ambitions du club ne s’arrêtent pas qu’aux résultats sportifs. Le président a en projet de bâtir un complexe sportif ultra-moderne.

«Nous sommes en train de mettre en place l’un des plus grands centres de formation d’Afrique. Ce centre basé à Brofodoumé, sur la route d’Alepé, est bâti sur une superficie de 22 hectares. Il compte quatre terrains, trois pelouses gazonnées et une synthétique, avec des gradins qui peuvent accueillir 2500 à 3000 personnes. Le centre dispose aussi d’une piscine de 50 mètres, d’un terrain de basket-ball, de handball et de tennis. C’est un très grand centre que nous envisageons d’ouvrir pour la saison 2019-2020», a révélé Ali Hachicha.

Céleste Kolia

Lu 545 fois Dernière modification le samedi, 04 août 2018 18:14