Tuberculose/VIH: L'OMS veut recycler les acteurs de la lutte

mercredi, 11 septembre 2013 09:21

Dr. Allarangar Yokouidé, représentant de l’Oms, a souligné l'importance de ce cours. "Il a permis, après trois éditions, de former 81 personnes venant de 17 pays d’Afrique de l’Ouest, d’Afrique centrale et de Haïti".

Tuberculose/VIH: L'OMS veut recycler les acteurs de la lutte

Évaluer et actualiser le contenu des modules de formation portant sur la gestion des activités intégrées de lutte contre la co-infection tuberculose/Vih et la tuberculose pharmaco-résistante en Afrique subsaharienne. C'est l'objectif de l’atelier organisé lundià Abidjan-Angré par l'Organisation mondiale de la santé (Oms), selon un communiqué de presse dont fratmat.info a eu une copie.

Il porte sur l'aspect  pédagogique préparatoire de la 4ème édition du Cours international de formation à la gestion des activités intégrées de lutte contre ces maladies, a précisé le document.

Dr. Allarangar Yokouidé, représentant de l’Oms, a souligné l'importance de ce cours. « Il a permis, après trois éditions, de former81 personnes venant de 17 pays d’Afrique de l’Ouest, d’Afrique centrale et de Haïti. Pour la Côte d’Ivoire, avec l’appui du Pepfar, de l’Oaas, l’Onusida et l’Oms,13 personnes ont été formées au cours des trois dernières éditions », a-t-il rappelé.

Le directeur général de la santé, le Professeur Boa Yapo, représentant la ministre de la Santé et de la Lutte contre le Sida, a, quant à lui, " insisté sur le fait que les autorités ivoiriennes plaçaient un réel espoir en ce cours qui a déjà permis de former des cadres pour renforcer le système de santé du pays ".

La région africaine est la plus touchée par la co-infection Tuberculose/Vih. Selon le rapport mondial de 2011, 1,1 million des 8,7 millions des personnes ayant développé la Tuberculose dans le monde, étaient Vih positifs et 79% d’entre elles, étaient dans la région africaine.

La proportion des patients tuberculeux ayant le Vih est passée de 60% en 2010 à 69% en 2011. Malgré les progrès réalisés dans la lutte contre la co-infection Tb/Vih dans la région africaine, des efforts restent encore à faire. Le dépistage des cas de la tuberculose multi résistante (Tb/Mr) est insuffisant dans la région africaine.

En outre, cette région fait face à un déficit quantitatif et qualitatif en personnel de santé formé au diagnostic et à la prise en charge de la Tuberculose (Tb), de la co-infection Tb/Vih et de la tuberculose pharmaco-résistante (Tb/Mr).

Les participants à l’atelier pédagogique préparatoire sont des enseignants des institutions de formation de pays de l'Afrique, des experts dans le domaine de la lutte contre la tuberculose, le Vih/Sida et du renforcement des systèmes de santé, les représentants des institutions partenaires (Irsp, Onusida, Ooas), les facilitateurs et le personnel de l’Oms.

Démarré le lundi 09 septembre, ce atelier  va se poursuivre jusqu'au 13 septembre.


Isabelle Somian

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.