• Accueil
  • Société
  • Education nationale: Désormais les élèves brillants autorisés à sauter de classes

Education nationale: Désormais les élèves brillants autorisés à sauter de classes

jeudi, 26 octobre 2017 14:13

Le saut de niveau au primaire et au secondaire, qui jusque-là n’était pas officiel, est depuis cette rentrée scolaire autorisé par le ministère  de l’Education nationale.

Le proviseur du lycée municipal de Sikensi, Sopoudé Diomandé, l’a signifié, le 25 octobre, à son personnel. C’était lors de la tenue de la réunion bilan de son établissement de l’année scolaire écoulée. Selon le chef d’établissement, la ministre Kandia Camara a pris, le 6 septembre 2017, l’arrêté N0 0069/Menet-Fp/Cab, autorisant son application. Ainsi, un élève de Ce2 qui a une moyenne générale  annuelle supérieure ou égale à 09/10 sur deux années scolaires consécutives, peut passer directement  au  Cm2 pour être candidat à  l’entrée en 6e.

En outre, un élève de 4e peut sauter la classe de 3e pour se retrouver en 2nde. Cependant, il devra avoir une moyenne générale annuelle supérieure ou égale à 16/20 sur deux années scolaires consécutives, une moyenne supérieure ou égale à 10/20 dans toutes les disciplines. Il lui faudra également une moyenne supérieure ou égale à 14/20 dans les matières d’orientation et une note de conduite supérieure ou égale à 14/20. Le saut de niveau, souligne-t-il, se fait  une seule fois dans le cursus scolaire et n’est pas autorisé dans le second cycle de l’enseignement secondaire général. Une fois, cette décision est adoptée, ajoute-t-il, le changement est irrévocable.

Le proviseur a, par ailleurs, exhorté son personnel à travailler d’arrache-pied et à bannir en lui l’absentéisme pour améliorer les résultats scolaires de l’année écoulée. Car, le lycée a enregistré, au Bac 149 admis/351, soit 43,19% et au Bepc, 325 admis/627, soit 51, 8%.

Toutefois, il a témoigné sa reconnaissance au maire Sahoré Essy qui, sur fonds propres, est en train de construire 8 salles de classe pour résorber le problème criant d’infrastructures au lycée.

BELLARMIN YAO KAN

correspondant régional

Read 695 times Last modified on jeudi, 26 octobre 2017 15:05