Management des entreprises et organismes : Deux structures américaines forment des jeunes à la data science
  • Accueil
  • Economie
  • Management des entreprises et organismes : Deux structures américaines forment des jeunes à la data science

Management des entreprises et organismes : Deux structures américaines forment des jeunes à la data science

lundi, 03 septembre 2018 18:45
La première vague des bénéficiaires, en présence des initiateurs du projet Dcdj et des représentants du gouvernement. La première vague des bénéficiaires, en présence des initiateurs du projet Dcdj et des représentants du gouvernement. Crédits: DR

Financé par le Pepfar et pilotée par le Millenium challenge corporation, la formation constitue un des volets du projet «Des chiffres et des jeunes ».

Management des entreprises et organismes : Deux structures américaines forment des jeunes à la data science

Le 3 septembre a débuté, au campus pédagogique de l’Ecole nationale supérieure de statistiques et d’économie appliquée (Ensea) sise à l’université Félix Houphouët-Boigny de Cocody, la formation de 30 étudiants ivoiriens à la data science (science des données Nldr).

Financée par le Pepfar (President’s emmergency plan for Aids relief) et pilotée par le Millenium challenge corporation (Mcc), cette formation qui est assurée par des experts du cabinet Sejen, à terme, touchera au total 120 étudiants âgés de 20 à 30 ans. Par ailleurs, elle s’inscrit dans le vaste programme ‘’Data collaboratives for local impact (Dcli)’’ à travers son projet ‘’Des chiffres et des jeunes (Dcdj)’’ appuyé par les deux structures américaines susmentionnées. Et vise à transformer positivement l’écosystème des données en Côte d’Ivoire dans le but d’aider le pays à accéder au développement économique durable, en intéressant davantage les jeunes à la science des données.

L’idée, telle que l’a résumé, vendredi, au lancement de la formation, Marie-Claude Zando, la cheffe du projet Dcdj, c’est de « permettre désormais aux managers d’entreprises, de structures et organismes publics et privés du pays, de prendre des décisions éclairées fondées sur l’analyse de données, comme le propose d’ailleurs la science des données ».

Lancé en mai dernier, le projet Dcdj, en plus de contribuer à améliorer la disponibilité et l’utilisation des données dans les prises de décisions, vise à promouvoir l’innovation en se basant sur les jeunes. Il est implémenté dans six localités que sont : Cocody, Abobo, Man, Daloa, Bouaké et San-Pedro. Les secteurs d’activités prioritaires du projet sont la santé, l’éducation, le genre et le développement économique.

La formation de cette première vague de bénéficiaires durera deux mois et sera couronnée d’une accréditation délivrée par le programme Dcli. Celui-ci, d’après le conseiller du Premier ministre en charge des Tic et de la réforme de l’économie, Lacina Koné, est en droite ligne avec la volonté des pouvoirs publics ivoiriens de lutter contre le chômage des jeunes et améliorer leur employabilité. En effet, les jeunes qui seront formés et qui auront obtenu l’accréditation bénéficieront de facilités pour un stage pratique rémunéré à temps plein pendant sept mois dans l’administration publique, le secteur privé et dans bien d’autres organisations, à Abidjan et les villes de l’intérieur de la Cote d’Ivoire.

FAUSTIN EHOUMAN

Lu 519 fois Dernière modification le lundi, 03 septembre 2018 18:53