• Accueil
  • Economie
  • Côte d’Ivoire: Les députés du PDCI demandent l’implication du gouvernement face à "la mévente" des noix de cajou

Côte d’Ivoire: Les députés du PDCI demandent l’implication du gouvernement face à "la mévente" des noix de cajou

mercredi, 17 avril 2019 19:22

Les députés du parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, opposition) ont demandé, mercredi à Abidjan, l’implication du gouvernement face à "la mévente" des noix de cajou, dont le pays est premier producteur mondial, lors d’une déclaration.

"Au regard de la situation dramatique (...) le groupement parlementaire du PDCI invite le gouvernement à trouver des moyens appropriés pour l’achat de toute la production des noix de cajou", a déclaré le député Isac Adi Kouamé.

Selon M. Kouamé, "les prix proposés aux producteurs varient de 100 à 250 FCFA/Kg" contre 375 FCFA fixés par le gouvernement.

Début février, le gouvernement avait fixé le prix de noix de cajou pour la nouvelle campagne à 375 FCFA contre 500 pour l’exercice précédent.

Il a indiqué que "face à la mévente due à la rareté des acheteurs" entre autres, les producteurs de la noix de cajou "sont livrés à eux-mêmes dans (la) misère".

Selon un document de la direction de l’économie, consulté par ALERTE INFO, "la production d’anacarde avait enregistré une inversion de tendance après être ressortie en baisse au premier semestre 2018 (-1,1 % à fin juin), en raison des difficultés de commercialisation induites par la chute des prix internationaux de l’amande de cajou".

La production de la noix de cajou quant à elle avait augmenté de 7 %, passant de 711.235,9 tonnes en 2017 à 761.317 tonnes en 2018.

Le rapport indique que "le fléchissement des prix a induit une baisse de 20 % des revenus distribués aux producteurs estimés à 404 milliards FCFA en 2018, contre 509 milliards en 2017".

Alerte Info