Auto-emploi: 41.593 jeunes ont reçu des financements de 2015 à 2017
  • Accueil
  • Economie
  • Auto-emploi: 41.593 jeunes ont reçu des financements de 2015 à 2017

Auto-emploi: 41.593 jeunes ont reçu des financements de 2015 à 2017

mardi, 16 janvier 2018 08:55
Auto-emploi: 41.593 jeunes ont reçu des financements de 2015 à 2017 Crédits: DR

Le nombre total de jeunes ayant bénéficié des programmes d’appui technique et financier à l’auto-emploi et à l’entrepreneuriat de 2015 à 2017 est de 41.593.

Ceux-ci ont été soutenus dans la création ou le développement d’activités génératrices de revenus et leurs micro-entreprises ou encore dans la mise en place des travaux à haute intensité de main-d’œuvre. C’est l’une des grandes satisfactions du ministre Sidi Touré de la Promotion de la jeunesse, de l’Emploi des jeunes et du Service civique. Il a donné ces indications hier à la Maison de la presse, lors du Press-Club de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (Unjci) dont il était l’invité principal.

Par ailleurs, le ministre a soutenu qu’au cours de la même période, c’est un total de 52.129 jeunes qui ont bénéficié d’un renforcement des compétences pour accroître leurs chances d’accès à un emploi. A ce chiffre, il faut ajouter 36.728 autres jeunes qui ont bénéficié de « stages-écoles, de stages de qualification et d’emplois directs ».

Sidi Touré a estimé que ces résultats ont pu être obtenus grâce à « une stratégie globale, intégrée, pertinente et cohérente d’insertion professionnelle des jeunes au travers de l’entrepreneuriat, l’emploi salarié, et le développement des compétences ». Cette stratégie a conduit à la mise en place de deux l’agences emploi jeunes qui sont l’un, le guichet unique pour l’emploi des jeunes en Côte d’Ivoire et le Bureau de coordination des programmes d’emploi (Bcpe) qui, lui, est chargé de la gestion des fonds obtenus auprès des partenaires financiers.

Pour une orientation optimale des jeunes, l’Agence emploi jeunes qui a été créée a mis en place une plate-forme d’information destinée aux jeunes. Ceux-ci peuvent s’y rendre via le net pour consulter les offres d’emploi et même y poster leur curriculum vitae.

Le ministre a indiqué qu’au titre des perspectives, un programme de développement des compétences visant 76.700 jeunes est prévu. Ce programme prendra en compte la formation complémentaire de 35.000 jeunes, la mise en apprentissage de 6700 d’entre eux et le stage de développement des compétences de 35.000 encore. Il est, par ailleurs, prévu un autre programme permettant l’accès à des emplois salariés à 8.500 jeunes.

Sidi Touré, malgré les belles perspectives pour les jeunes, n’a pas oblitéré pour autant les difficultés auxquelles ils sont confrontés. Constituant la frange de la population la plus fragile, ils sont en proie à tous les maux de la société que sont le chômage de masse, les pandémies diverses, sans compter les comportements déviants. C’est pour répondre à certains de ces maux que le service civique entrera bientôt dans sa phase active. Dans ce cadre, l’Office du service civique national a été mis sur pied.

Théodore Sinzé

 

 

Lu 623 fois Dernière modification le mardi, 16 janvier 2018 08:59