Célébration de l’excellence: La Sénatrice Emilienne Anikpo prime les meilleurs élèves de l’Epp Gbagba Nord de Bingerville

Célébration de l’excellence: La Sénatrice Emilienne Anikpo prime les meilleurs élèves de l’Epp Gbagba Nord de Bingerville

Ce sont au total 26 élèves qui ont été récompensés au regard de leurs excellents résultats de fin d’année. Deux élèves des différents niveaux du Cp1 au Cm1 et les trois meilleurs élèves de chaque classe de Cm2 ont reçu chacun des prix des mains de la marraine Emilienne Anikpo. Chacun des lauréats a reçu un cartable, des fournitures scolaires et un tee-shirt. Ils ont obtenu entre 8 et 9,50/10 de moyenne.

La marraine a félicité ces enfants pour le travail abattu et a exhorté les autres élèves à leur emboîter le pas pour que l’année prochaine ils soient aussi primés. « Travaillez pour faire honneur à vos parents qui vous ont mis à l’école. Le meilleur cadeau que vous pouvez leur faire, c’est un bon résultat en fin d’année. Ainsi, ils seront fiers de vous », a-t-elle encouragé.

La Sénatrice qui a fait son cursus primaire à Bingerville, a saisi cette occasion pour retracer son parcours et prodiguer de sages conseils à ses filleuls. Emilienne Anikpo a félicité le corps enseignant pour tous les efforts consentis pour l’éducation de ces enfants qui demain seront des hauts cadres de ce pays.

Tapé Sébastien Théodore, directeur de l’Epp Gbagba nord 1, au nom de tous les enseignants et du directeur de l’école 2, a tenu à exprimer la gratitude du corps enseignant à la marraine. Il a aussi égrené un chapelet de difficultés auxquelles se trouvent confrontées les élèves et le corps enseignant. Il s’agit notamment, de manque de clôture pourtant l’école est collée au cimetière de Bingerville, d’électricité, de tables-bancs, d’étanchéité et des sols des classes décapés.

Cette première édition du prix d’excellence est une initiative du Coges de l’établissement. Pour le président Kouika Bonde Jean Tigane, il s’agit d’inciter les élèves à travailler davantage et de leur inculquer l’esprit d’un travail bien fait qui conduit à l’excellence. « Pour nous, un enfant qui travaille bien, il faut l’encourager. Cela pourrait aussi motiver les autres à faire comme eux. Ainsi, nos enfants prôneront désormais l’excellence à l’école à l’image de leur marraine », a-t-il expliqué.

JEAN BAVANE KOUIKA
Tigane.jean@fratmat.info

LES + POPULAIRES

Disparition: Une fillette retrouvée attend ses parents Éducation de qualité des enfants : La Fondation Jacobs à la recherche de fonds Droits de l‘Homme : Des diplomates s’imprègnent des réalités auprès du Cndh