Livre : Emmanuel Toh Bi défend l’ « Ivoironie »

Livre : Emmanuel Toh Bi défend l’ « Ivoironie »

Drapé dans une longue chemise orange blanc vert à l’effigie de l’Ivoironie, son concept, l’enseignant poète, Emmanuel Toh Bi a convoqué un public difficile qu’il avait en face de lui le week-end dernier à l’Istc.

Public difficile parce qu’intellectuellement incorruptible et vigilant.  Les professeurs Séry Bailly, David N’Goran et Boa Ramsès Thiémélé pour ne citer que ceux-là ont répondu présents et enrichi l’auditoire.

Le conférencier a, dans son propos liminaire, invité à nous unir autour des valeurs que nous avons en commun parce que tout développement économique et politique a besoin d'un consensus culturel. Et l’auteur de se laisser aller à un casting pour forger notre richesse patrimoniale.

Pokou, Drogba côté sport, Alpha pour  ce qui est de la musique, quand le placali et le garba lui ont servi de référent culinaire fédérateur. Il a présenté l’Ivoironie comme un label promotionnel apolitique et spirituel au sens de mise en branle et d’éveil de notre foi en la Côte d’Ivoire. Il a invité « la population à ne plus laisser notre sort dans les mains des politiques » avant d’énumérer les 8 modules qui fondent son concept.

Les prises de parole de l’auditoire ont porté sur le lien avec l’Ivoirité. Parce que source de division, ce concept, selon l’auteur de « Le manifeste de l’Ivoironie » n’entretient aucun rapport avec son concept à lui qui en revanche est « La trompette de la réconciliation »qui représente le magma des positivités ivoiriennes.

ALEX KIPRE

LES + POPULAIRES

Développement socioéconomique/Le ministre Koffi N’Guessan : « Le FDFP est un dispositif très important… » Décès du père de Sangaré Badra Ali : Le FPI aux côtés de la famille éplorée Affaire « 4 filles décédées à Koumassi » : Ce que l’on sait une semaine après ce drame