Coopération: La Police ivoirienne veut renforcer ses capacités avec Interpol

65% des dossiers traitu00e9s par le Bureau central du2019Interpol Cu00f4te du2019Ivoire concernent le vol de vu00e9hicules durant la crise postu00e9lectorale.
65% des dossiers traitu00e9s par le Bureau central du2019Interpol Cu00f4te du2019Ivoire concernent le vol de vu00e9hicules durant la crise postu00e9lectorale.
65% des dossiers traitu00e9s par le Bureau central du2019Interpol Cu00f4te du2019Ivoire concernent le vol de vu00e9hicules durant la crise postu00e9lectorale.

Coopération: La Police ivoirienne veut renforcer ses capacités avec Interpol

Coopération: La Police ivoirienne veut renforcer ses capacités avec  Interpol


Une réunion de travail a rassemblé, ce mercredi 10 avril, les responsables de la Police de Côte d’Ivoire et la présidente de l’Organisation internationale de la police criminelle (Oipc-Interpol).


Pour faire face aux nouveaux indicateurs de criminalité (terrorisme, piraterie maritime, cybercriminalité), une formation des agents de la police ivoirienne s’impose, a reconnu Bredou M'bia, directeur général de la police nationale. Aussi, « la lutte contre les nouvelles formes de criminalité nécessite-t-elle le renforcement des capacités opérationnelles des agents chargés de l’application des lois », a-t-il sollicité.


Une requête accueillie positivement par Mireille Ballestrazzi, présidente de l’Organisation internationale de la police criminelle (Oipc-Interpol). Elle a d’ailleurs fait savoir que « l’Afrique de l’ouest constitue l’une des  priorités dans la lutte contre la criminalité, d’autant plus que les premiers acteurs des pays membres d’Interpol sous-régional sont demandeurs et déterminés ».


Dirigé par Alain Angui, le bureau central d’Interpol Côte d’Ivoire a traité, en 2012, 5405 dossiers. Ceux-ci ont porté essentiellement sur le vol de véhicules (3500 cas enregistrés lors de la crise post-électorale),  l’abus de confiance, l’escroquerie, la cybercriminalité, le trafic de drogue, etc.


Mireille Ballestrazzi devait également rencontrer les autorités de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (Onuci). Elle quitte Abidjan, ce jeudi 11 avril.



Kamagaté Issouf
Issouf.kamagate@fratmat.info

LES + POPULAIRES

Riposte contre le coronavirus à Agboville: Les pharmaciens appuient le conseil régional Covid-19: Deux cas de contamination signalés à Agboville Lutte contre la Covid-19 : Des produits qui peuvent lutter contre le coronavirus.