Élection à la présidence de la Fédération ivoirienne de taekwondo : La campagne est ouverte !

Les Taekwondo-in ivoiriens éliront leur nouveau président le 30 octobre. (DR)
Les Taekwondo-in ivoiriens éliront leur nouveau président le 30 octobre. (DR)
Les Taekwondo-in ivoiriens éliront leur nouveau président le 30 octobre. (DR)

Élection à la présidence de la Fédération ivoirienne de taekwondo : La campagne est ouverte !

Le 07/10/21 à 20:52
modifié 07/10/21 à 20:52
La bataille pour la succession du président Bamba Cheick Daniel fait rage. En effet, depuis ce jeudi 7 octobre, la campagne est officiellement ouverte. Dans la course, finalement sept prétendants ! Du jamais vu.

C’est que le Comité de validation des candidatures à la présidence de la Fédération ivoirienne de taekwondo (Fitkd), piloté par Me Kouba Gbati Serge, par ailleurs responsable de la Commission études, réglementation et discipline (Cerd), après délibération, mercredi, s’est voulu un peu souple.

Sauf qu’elle a trouvé que « les actes posés ces derniers par Gueu Sadia Dro Henri-Joël sont contraires à l’éthique et à l’esprit du taekwondo comme le stipule l’alinéa 3 de l’article 22 du Règlement intérieur de la fédération ». Naturellement son dossier a été rejeté.

Du coup, tout le reste, c’est-à-dire les sept autres dossiers ont été jugés recevables et validés. Il appartient désormais aux électeurs de faire leur choix. Les sept prétendants sont : Jean-Marc Yacé, Alain Stanislas Séri Zunon, Aboulaye Patrice Remarck, Raphaël Johnson Appolaus Lelou, Ibrahima Soumahoro, Amadou Kéita et Tahirou Batily.

Ces derniers ont jusqu’au vendredi 29 octobre prochain pour convaincre près de 200 électeurs repartis sur toute étendue de la Côte d’Ivoire. L’assemblée générale ordinaire élective étant prévue le lendemain samedi 30 octobre 2021.

Un nombre record de candidats

L’affluence des candidats contredit bien les informations qui ont circulé ces derniers jours, tendant à faire croire que le taekwondo ivoirien va mal. En effet, le taekwondo ivoirien est hissé à un tel niveau qu’il donne envie de le diriger.

Un sport sorti de la rue pour être logé dans un Palais de taekwondo rêvé par Bamba Cheick Daniel qui s’est donné les moyens d’aller convaincre les autorités coréennes à Séoul.

On se souvient de ce voyage historique du Président Alassane Ouattara en Corée. Dans sa délégation, il y avait le président Bamba Cheick Daniel. Ce n’était pas fortuit. La Corée ne traitant pas avec les associations privées des Etats, le Palais du Taekwondo a alors été mis dans le gros lot de la coopération entre les deux pays. D’où son élargissement à la culture et aux Tic.

Aujourd’hui, la Fédération ivoirienne de taekwondo est la mieux logée du pays. Un sport mis sous pilotage automatique et qui glane des médailles. C’est dire que tout le monde peut gérer cette fédération, à condition d’avoir un peu d’imagination.


Le 07/10/21 à 20:52
modifié 07/10/21 à 20:52

LES + POPULAIRES

Droit de propriété intellectuelle : La formation des magistrats recommandée Santé : L’Ong « Avec le Cœur » fait un don de matériel médical aux centres socio-sanitaires Réseau des diplômés de l’Ena : Un site internet pour servir de support de propositions à l’État