Patrice Beaumelle : « Nous avons six finales à jouer »

L’entraîneur des Éléphants considère ces six matches comme des finales .(Dr)
L’entraîneur des Éléphants considère ces six matches comme des finales .(Dr)
L’entraîneur des Éléphants considère ces six matches comme des finales .(Dr)

Patrice Beaumelle : « Nous avons six finales à jouer »

Le 26/08/21 à 18:37
modifié 26/08/21 à 18:37
De septembre à novembre, ce sont six matches que les Éléphants vont livrer pour tenter de terminer en tête de la poule C et se qualifier pour le 3e et dernier tour de qualification pour le Mondial 2022.

L’entraîneur des Éléphants considère ces six matches comme des finales et il a besoin de joueurs costauds et à 100%. « Tous les matches de ce groupe sont des finales. Six matches, six finales. Si l'on perd des points, on prendra du retard et ce sera difficile. Il va donc falloir être très costauds, très consistants et surtout ne pas déjà penser au Cameroun, même si le match aura lieu trois jours après celui du Mozambique », a-t-il dit.

L'aventure commence par le Mozambique, une sélection dont se méfie Patrice Beaumelle. « Les Mozambicains ont joué la Coupe de la Cosafa (Ndlr: Conseil des fédérations de football d’Afrique australe). C’est une équipe qui a beaucoup de joueurs locaux qui se connaissent. Ce sera un match très difficile. Il ne faut pas que le peuple ivoirien se focalise sur le Cameroun et pense que ce match sera facile. Je connais très bien le Mozambique, c’est une équipe dangereuse. Elle a changé de coach, donc elle va vouloir montrer un autre visage. J’ai prévenu les joueurs, il va falloir être costauds et y mettre du cœur », a ajouté Patrice Beaumelle.

Pour terminer, le sélectionneur de la Côte d’Ivoire a protesté contre la programmation des matches qui, selon lui, sont très rapprochés. « Je trouve que c’est irrespectueux de nous faire voyager huit heures et de nous donner trois jours. Ils auraient dû programmer le match contre le Cameroun mardi au lieu de lundi. Cela aurait été plus équitable. Peut-être que les gens qui organisent les matches n’ont jamais joué au football », s’est-il offusqué.



Le 26/08/21 à 18:37
modifié 26/08/21 à 18:37

LES + POPULAIRES

Année universitaire 2021-2022 : L’Etat lance le renouvellement et l’attribution des bourses d’études Lutte contre les mutilations génitales : Un institut médico-psychosocial inauguré Droits de l’homme : Le CNDH célèbre la journée africaine