Sécurité alimentaire : L’Uemoa réaffirme son soutien au secteur agricole

L'expert Gilbert Zongo (au centre) a instruit les journalistes sur la politique agricole de l’Uemoa. (Photo : DR)
L'expert Gilbert Zongo (au centre) a instruit les journalistes sur la politique agricole de l’Uemoa. (Photo : DR)
L'expert Gilbert Zongo (au centre) a instruit les journalistes sur la politique agricole de l’Uemoa. (Photo : DR)

Sécurité alimentaire : L’Uemoa réaffirme son soutien au secteur agricole

Le 14/07/21 à 11:03
modifié 14/07/21 à 11:03
Agriculture et sécurité alimentaire dans l’espace Uemoa ». Tel est le thème de la conférence prononcée le mardi 13 juillet, par Gibert Zongo, chef de la Division de la sécurité alimentaire, des statistiques et de l’information agricole de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa). Ce, dans le cadre de l’atelier régional d’information et de sensibilisation des journalistes sur les chantiers de l’Union. Ouvert le 12 juillet dans la capitale burkinabè, Ouagadougou, cet atelier prend fin aujourd’hui.

A l’entame de ses propos, l’expert a réaffirmé l’engagement de l’Uemoa à soutenir et faire du secteur agricole une priorité.

A l’en croire, l’agriculture occupe 60% de la population active, plus de 30% du Pib de l’Union et plus de 28% des recettes d’exportation. « Les Chefs d’État font du secteur de l’agriculture et de la sécurité alimentaire l’un des axes prioritaires de la politique de cet espace économique.

L’Uemoa est engagée à accompagner le secteur. Pour cela, la Politique agricole de l’Union (Pau) qui fait partir des premières politiques sectorielles a été adoptée. L’Union était concentrée sur les questions de commerce », a-t-il expliqué. Selon Gilbert Zongo, l’objectif majeur de cette politique est d’atteindre la sécurité alimentaire, réduire la dépendance en la matière en boostant le fonctionnement des marchés des produits agricoles, améliorer les conditions de vie des producteurs en développant l’économie rurale, revaloriser leur revenu, leur statut social.

« Pour accompagner la Pau, l’Uemoa a déployé un ensemble de mécanismes dont le Fonds régional pour le développement de l’agriculture (Frda). Ce fonds vise à améliorer l’accès au financement qui est une question centrale pour les investissements privés et qui permettra de faire fonctionner les exploitations », a-t-il révélé.

Gilbert Zongo a ajouté qu’au total, plus de 6 milliards sont mobilisés pour constituer ce Fonds afin de financer le renforcement des capacités des acteurs et les investissements institutionnels ainsi que les projets régionaux.

Le séminaire de Ouagadougou a aussi été l’occasion pour les femmes et hommes de médias des huit États membres d’être instruits sur plusieurs thématiques, notamment « Le cadre juridique et institutionnel de l’Uemoa » ; « Observation des pratiques anormales (Opa) ; « Intégration régionale et enseignement supérieur de l’Uemoa » ; « L’initiative régionale pour l’amélioration du climat des affaires (Irca) ; « Les échanges intracommunautaires dans l’espace Uemoa » ; « Présentation du Conseil du travail et du dialogue social de l’Uemoa ».

De notre envoyée spéciale au Burkina Faso


Le 14/07/21 à 11:03
modifié 14/07/21 à 11:03

LES + POPULAIRES

Lutte contre le cancer du sein: Les femmes de Fraternité Matin sensibilisées aux dangers de la maladie Année universitaire 2021-2022 : L’Etat lance le renouvellement et l’attribution des bourses d’études Lutte contre les mutilations génitales : Un institut médico-psychosocial inauguré