Ministère de la Femme de la Famille et de l’Enfant : Nassénéba Touré pour conduire le « Programme, Côte d’Ivoire solidaire »

La ministre Nasseneba Touré
La ministre Nasseneba Touré
La ministre Nasseneba Touré

Ministère de la Femme de la Famille et de l’Enfant : Nassénéba Touré pour conduire le « Programme, Côte d’Ivoire solidaire »

Le 07/04/21 à 12:53
modifié 07/04/21 à 12:53
Nommée ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, Nassénéba Diané Touré aura en charge de conduire le projet du Président de la République, « La Côte d’Ivoire solidaire », en faveur de la Femme, de la Famille et de l’Enfant. « Je prends conscience de l'ampleur de la mission qui m’incombe dès ce jour », a indiqué celle qui aura en charge la gestion de la politique du gouvernementale dans ledit domaine. Avant de prendre l'engagement de s'employer à être à la hauteur de la confiance placée en lui.

Administrateur civil, Nassénéba Diané Touré est titulaire d’un Exécutive MBA Management obtenu à l’Ecole supérieur de gestion (Esg) de Paris et d’une maitrise en administration des affaires internationales décrochée à l’Ecole supérieure des métiers du management et des langues. La ministre en charge de la Femme de la Famille et de l’Enfant est titulaire d’un Brevet d’ingénieur certifié du Système MICROSOFT. Mme Touré a été Assistante administrative, Département des transports et infrastructures pour l’Afrique (Banque Mondiale, Washington, DC). Elle était chargée de l’achat et de l’approvisionnement ; de l’Analyse et de la Budgétisation ; Chef du département d’archivage électronique (analyste certifiée à IRIS 4).

Directrice générale de Cote d’Ivoire Tourisme, Mme Touré est maire de la Commune d’Odienné. Elle est, également, conseillère du Premier Ministre en charge de la Protection Sociale et de la Couverture Maladie Universelle. Il faut noter que dans le cadre de sa mission conformément du projet du Président de la République, la ministre aura en charge :

– La poursuite et élargissement de la gratuité ciblée dans le système de santé ;

– La construction de structure sanitaire de référence (cancer du sein et de l’utérus) dans toutes les régions de Côte d’Ivoire à 2025 ;

– La prise en charge gratuite des médicaments innovants et des traitements du cancer du sein et du col de l’utérus, du cerveau et des ovaires ;

– L’augmentation des fonds alloués au FAFCI ;

– La poursuite et renforcement du partenariat avec le secteur bancaire pour 15 milliards de FCFA en vue du renforcement des capacités financières des PME dirigées par les femmes dans les secteurs prioritaires ;

– L’augmentation des bourses d’excellence pour les jeunes filles dans le domaine de la Science et dans les secteurs prioritaires ;

– L’augmentation du nombre de maisons digitales dédiées aux femmes ;

– La construction de structures éducatives de base (CPPE, CAPE), pour couvrir l’ensemble du territoire national (dans chaque région en 2022 et dans tous les chefs- lieux de département en 2025).

A noter que les cinq piliers du programme 2021-2025 du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) s’articulent autour de la consolidation de la paix, de la sécurité́ et de la cohésion sociale; la création de richesse, source d’emplois; la création d’un cadre de vie agréable et d’un environnement attractif de nos régions; le développement d’une administration plus performante et plus engagée et l’Ivoirien, en tant qu’acteur de développement, au cœur de la Côte d’Ivoire solidaire.


Le 07/04/21 à 12:53
modifié 07/04/21 à 12:53

LES + POPULAIRES

Rentrée académique 2021-2022: Adama Diawara met le président de l’Université de San Pedro en mission d’inspection Décès de Cheick Mamadou Traoré: Le 1er ministre Patrick Achi salue la mémoire d'un homme de "tolérance et d'espérance" Ramadan 2021 : Mariatou Koné invite la communauté musulmane à prier pour la Côte d’Ivoire