3e édition de la Foire de la Cedeao : Un marché d’affaires pour renforcer l’intégration des peuples

Des officiels et participants, lors de la cérémonie officielle d’ouverture de la Foire (DR)
Des officiels et participants, lors de la cérémonie officielle d’ouverture de la Foire (DR)
Des officiels et participants, lors de la cérémonie officielle d’ouverture de la Foire (DR)

3e édition de la Foire de la Cedeao : Un marché d’affaires pour renforcer l’intégration des peuples

Le 06/04/21 à 17:21
modifié 06/04/21 à 17:21
La 3e édition de la Foire de la Cedeao et des pays amis a ouvert ses portes le 1er avril dans le hall d’exposition du Grand Hôtel à Abidjan, Plateau, jusqu’au 12 avril prochain. « Schéma de libéralisation des échanges des pays de la Cedeao, un véritable outil d’intégration des peuples », tel est le thème de cette édition qui réunit une cinquantaine d’exposants issus de onze pays de l’espace communautaire. Sans oublier la participation de deux pays hors Cedeao à savoir le Cameroun et la Tunisie. Pour cette édition, le pays à l’honneur est le Burkina Faso.

A l’occasion de la cérémonie officielle de lancement des festivités, Augustin Bambara, directeur de cabinet du ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat du Burkina Faso a, avant tout, exprimé la gratitude de son pays aux autorités ivoiriennes pour l’excellence des relations diplomatiques et d’affaires entre les deux pays. « Je voudrais manifester toute la reconnaissance du gouvernement burkinabè pour l’honneur à lui fait en tant que pays mis à l’honneur à cette foire de la Cedeao qui se tient à Abidjan ». L’émissaire burkinabè a fait savoir que « la tenue de cette rencontre revêt une importance capitale pour la sous-région. Car, a-t-il ajouté, l’intégration régionale est un puissant facteur de développement dans la mesure où elle garantit le bien-être des peuples et facilite le déplacement de plus de 300 millions d’individus au sein de la Cedeao . Selon Augustin Bambara, au vu de la mise en œuvre de la Zleca, depuis le 1er janvier 2021, il importe de renforcer la coopération sous-régionale .

Sylvester Ejarkaminor, commissaire général de la Foire de la Cedeao et des pays amis a pour sa part précisé que cette foire est de « créer une plateforme d’intégration pour le commerce sous-régional ». Aussi, a-t-il salué l’esprit d’intégration pour la continuité de cet évènement, malgré la situation difficile marquée par la pandémie de la Covid-19. « Cette édition qui était prévue se tenir l’année dernière a finalement lieu en 2021 », a-t-il laissé entendre. Plusieurs activités meublent cette foire à savoir les expositions de vente directe de produits agro-alimentaires, de textile, d’arts, etc. Sans oublier les rencontres d’affaires B to B et de développement, etc.

Quant à Tétialy Dégny, représentante du maire du Plateau, elle n’a pas manqué d’exprimer la reconnaissance des autorités municipales aux organisateurs de cette foire pour le choix de leur circonscription administrative en vue de la tenue de cette 3e édition de la Foire de la Cedeao et des pays amis à Abidjan.


Le 06/04/21 à 17:21
modifié 06/04/21 à 17:21

LES + POPULAIRES

Rentrée académique 2021-2022: Adama Diawara met le président de l’Université de San Pedro en mission d’inspection Décès de Cheick Mamadou Traoré: Le 1er ministre Patrick Achi salue la mémoire d'un homme de "tolérance et d'espérance" Ramadan 2021 : Mariatou Koné invite la communauté musulmane à prier pour la Côte d’Ivoire