Réconciliation nationale : KKB veut s’appuyer sur les chefs coutumiers pour réussir sa mission

Le ministre de la Réconciliation nationale, entouré des chefs communautaires, après une rencontre à Abobo. (Dr)
Le ministre de la Réconciliation nationale, entouré des chefs communautaires, après une rencontre à Abobo. (Dr)
Le ministre de la Réconciliation nationale, entouré des chefs communautaires, après une rencontre à Abobo. (Dr)

Réconciliation nationale : KKB veut s’appuyer sur les chefs coutumiers pour réussir sa mission

Le 01/04/21 à 17:06
modifié 01/04/21 à 17:06
Cinq mois après sa nomination au poste de ministre de la Réconciliation nationale, KKB est allé, le 31 mars, «saluer» et exprimer sa reconnaissance aux têtes couronnées qui l’avaient soutenu au cours de l’élection présidentielle d’octobre 2020. « Je ne vous ai pas oublié. Donnez-moi le temps de m’installer et le travail va commencer », a déclaré le ministre à l’endroit des chefs coutumiers, nombreux à cette cérémonie.

Il a ensuite précisé qu’il compte «s’appuyer sur eux» pour réaliser la feuille de route pour réussir sa mission. A l’endroit, spécifiquement, du président du Conseil supérieur des chefs coutumiers de Côte d’Ivoire, Yoro Mathias, le ministre a eu ces mots : « Tu as eu confiance en moi au moment où je n’étais rien et je sais combien de fois tu as été l’objet de menaces et d’insultes », a-t-il affirmé à l’endroit du « Kiffy » Yoro. Et d’ajouter : « Ce résultat à mi-parcours, je vous le dois ».

Le chef Yoro a indiqué, au nom des chefs, qu’il est « disposé » à lui apporter le soutien nécessaire pour que la mission que lui a confiée le Président de la République, Alassane Ouattara, aboutisse. Il a dit également qu’il est fier de voir son « fils KKB » qu’il a soutenu lors de la présidentielle devenir ministre.

En outre, heureux, il l’est, car le ministre n’a pas hésité à se déplacer à Abobo pour lui exprimer sa reconnaissance devant ses pairs venus de plusieurs quartiers du district d’Abidjan et de l’intérieur du pays.

Le ministre a profité de cette occasion pour saluer la confirmation de l’acquittement de l’ex-Président ivoirien, par la Cour pénale internationale (Cpi). Il a toutefois fait remarquer que Laurent Gbagbo a été condamné en Côte d’Ivoire dans l’affaire du « braquage de la Bceao ».

A cet effet, il a lancé un appel au Chef de l’État, Alassane Ouattara, afin qu’il fasse un geste en vue de sa libération définitive. «Grâce à vous, plusieurs personnes ont été graciées, il faut continuer dans ce sens», a-t-il lancé à l’endroit du Président Alassane Ouattara.


Le 01/04/21 à 17:06
modifié 01/04/21 à 17:06

LES + POPULAIRES

Ramadan 2021 : Mariatou Koné invite la communauté musulmane à prier pour la Côte d’Ivoire Décès du président du Cosim: Programme des obsèques du Cheick Mamadou Traoré Scolarisation des orphelins: L’Ong Asopade annonce un gala de mobilisation de fonds pour la construction du complexe scolaire Alassane Ouattara