Décès du Premier ministre : Hamed Bakayoko, l’ami et le fils de l’Ouest du pays

Hamed Bakayoko lors de sa visite à Duékoué en 2014. (Photo : DR)
Hamed Bakayoko lors de sa visite à Duékoué en 2014. (Photo : DR)
Hamed Bakayoko lors de sa visite à Duékoué en 2014. (Photo : DR)

Décès du Premier ministre : Hamed Bakayoko, l’ami et le fils de l’Ouest du pays

Le 19/03/21 à 11:10
modifié 19/03/21 à 11:10
Décédé le 10 mars 2021, en Allemagne, des suites d’un cancer, l’ex-Premier ministre ivoirien, Hamed Bakayoko, affectueusement appelé Hambak, est pleuré par les populations ivoiriennes de toutes les régions du pays.

Meurtries par ce décès, les populations de l’Ouest de la Côte d’Ivoire, sont peinées et souffrent de la mort de celui qu’elles considéraient comme un ami, voire un fils de la région. Et ce, à raison du fort attachement de l’homme à cette région de la Côte d’Ivoire, matérialisé par une série d’actions fortes qu’il y a posées.

Hambak inaugure les préfectures de Duékoué et Guiglo

En 2012, dans le cadre de la restauration de l’autorité de l’État, fragilisée par la crise post-électorale de 2010, la Côte d’Ivoire, avec le concours des Nations unies, procède à la réhabilitation des services de l’administration centrale.

Hamed Bakayoko, alors ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, se rend à l’Ouest et inaugure les préfectures de Duékoué et de Guiglo à l’occasion de la visite d’État du Président Alassane Ouattara. Ce retour de l’administration centrale facilite celui des autres services (publics comme privés) et la reprise d’une vie normale dans l’une des régions les plus affectées par la crise post-électorale ivoirienne.

Pose de la première pierre du commissariat et de l’orphelinat de Duékoué

Hamed Bakayoko revient dans l’Ouest en 2015 à l’invitation du président du Conseil régional du Guémon d’alors, Évariste Meambly.

Le ministre d’État, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, saisit l’occasion de cette visite pour apporter des réponses concrètes aux défis auxquels la région est confrontée, en l’occurrence la sécurité et la prise en charge des orphelins devenus très nombreux du fait des crises successives. Il y pose ainsi les premières pierres du commissariat du quartier Carrefour et de l’orphelinat Dominique Ouattara du quartier Kokoman de Duékoué.

La même année, les forces armées de Côte d’Ivoire triomphent des forces d’Oulaï Tako à Bloléquin. Ce dernier est tué dans les combats à Petit-Guiglo. Hamed Bakayoko se déplace en personne pour féliciter les forces de l’ordre. Il annonce l’ouverture d’un commissariat. Trois ans après, le commissariat est ouvert.

Don aux femmes et aux jeunes de Guehiebly

En 2021, dans le cadre de la visite du Président de la République Alassane Ouattara dans l’Ouest de la Côte d’Ivoire, son Premier ministre sillonne les localités de la région. C’est dans ce contexte qu’Hamed Bakayoko s’est rendu dans la sous-préfecture de Guehiebly, dans le département de Duékoué.

Suscitée par l’honorable Oula Privat, vice-président de l’Assemblée nationale et natif de Guehiebly, cette visite a permis au Premier ministre d’échanger avec les femmes et les jeunes et de partager leurs préoccupations.

Sensibles à leurs doléances, Hamed Bakayoko offre la somme de 10 millions de francs Cfa pour faciliter l’autonomisation des femmes et les encourager à entreprendre des activités génératrices de revenus.

Avec toutes ces réalisations, l’annonce de la mort subite du Premier ministre Hamed Bakayoko sonne comme un coup de massue pour les populations de l’Ouest, qui n’en reviennent pas et qui auront du mal en s’en remettre.

Dans toutes les contrées de cette région, les populations pleurent la perte d’un ami et d’un fils de l’Ouest.


Le 19/03/21 à 11:10
modifié 19/03/21 à 11:10

LES + POPULAIRES

Rupture collective du jeûne: Moment convivial d'échanges et de partage avec l’Ambassadeur d’Arabie Saoudite à sa résidence Sécurité : Il n'y a pas eu d'attaque à Kafolo Covid-19 : Le coût du test PCR baisse de 50 000f à 25 000 Fcfa