Covid-19/le ministre Aka Aouélé : « La transmission est devenue familiale et communautaire »

Dr Aka Aouélé, ministre de la Santé et l'Hygiène publique. (DR)
Dr Aka Aouélé, ministre de la Santé et l'Hygiène publique. (DR)
Dr Aka Aouélé, ministre de la Santé et l'Hygiène publique. (DR)

Covid-19/le ministre Aka Aouélé : « La transmission est devenue familiale et communautaire »

Le 15/01/21 à 20:44
modifié 15/01/21 à 20:44
Le gouvernement prend très au sérieux la résurgence de la Covid-19 en Côte d’Ivoire, après les congés de fin d’année 2020. Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Aka Aouélé, en première ligne dans la lutte contre la pandémie en Côte d’Ivoire a initié des points de presse hebdomadaires pour informer de l’évolution de la situation sur le terrain.

A la rencontre du 15 janvier avec la presse à son cabinet, la tutelle sanitaire a indiqué que les populations doivent redoubler d’effort en respectant les mesures barrières, parce que la maladie est de plus en plus présente chez les jeunes de moins de 35 ans.

En plus, des études ont montré que la contamination se fait dans les cellules familiales et dans les établissements scolaires. « Les premières analyses de nos données début janvier montraient que la majorité des nouveaux cas positifs étaient des jeunes âgés de moins de 35 ans et ils avaient en commun des lieux festifs tels que des restaurants, night-clubs ou des évènements culturels et artistiques. Une seconde analyse récente montre que la transmission est devenue familiale et communautaire. En effet, la transmission se fait actuellement dans nos lieux de vie c’est-à-dire à la maison, à l’école et au travail. Ceci est la conséquence du non-respect du port du masque et des autres mesures barrières notamment, la distanciation physique et le lavage des mains durant les fêtes de fin d’année », fait remarquer le ministre Aka Aouélé. Qui appelle les populations au respect des gestes essentiels qui sauvent des vies.

Il s’agit du respect de la distanciation physique en évitant de se serrer les mains et faire des accolades, se laver les mains régulièrement à l’eau et au savon, réduire les déplacements notamment pour les personnes atteintes de maladies chroniques.

A ces mesures, le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique conseille vivement le port du masque dans les lieux publics et les transports en commun, mais surtout se rendre dans un centre d’accueil et de dépistage Covid-19 dès l’apparition des signes tels que la fièvre, la toux, des difficultés respiratoires, la perte de goût et de l’odorat.

Faisant le point de la situation sanitaire, on note que la Côte d’Ivoire a enregistré le 15 janvier, 278 nouveaux cas sur 2 917 échantillons prélevés soit 9,5% de cas positifs, pour 140 guéris et 1 décès. A la même date, le nombre total de cas confirmés s’élève à 22 856 cas confirmés de Covid-19 sur 293 382 échantillons testés. Malheureusement, 141 décès ont été enregistrés. L’autre constat est que le nombre de cas qui est de 1611 est en constante augmentation. Au point où, le taux de positivité qui était inférieur à 5% jusqu’au 28 décembre 2020, est passé 7,1% entre le 29 décembre et le 15 janvier. Avec un pic de 17,9% au 12 janvier 2021.

A en croire le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, une communication sera faite au prochain Conseil de gouvernement pour proposer des mesures plus restrictives.

« Comme les recommandations ne sont pas strictement respectées et que l’épidémie continue de progresser dans notre pays, le Comité de veille proposera dès le mardi au conseil de gouvernement des mesures plus restrictives », prévient le ministre Aka Aouélé.


Le 15/01/21 à 20:44
modifié 15/01/21 à 20:44

LES + POPULAIRES

Surveillance du territoire: La Côte d’Ivoire se dote d’un Bureau de lutte contre la fraude documentaire Covid-19 : Interpol annonce de premières saisies de faux vaccins Autonomisation de la jeune fille : Une Ong va réinsérer des dizaines de filles-mères à Alépé