Education environnementale : Des écoliers et leurs encadreurs instruits sur le projet zoonose

Les écoliers ont lancé des messages sur la protection de la biodiversité. (photo : Dr)
Les écoliers ont lancé des messages sur la protection de la biodiversité. (photo : Dr)
Les écoliers ont lancé des messages sur la protection de la biodiversité. (photo : Dr)

Education environnementale : Des écoliers et leurs encadreurs instruits sur le projet zoonose

Le 17/12/20 à 19:07
modifié 17/12/20 à 19:07
La Direction de zone sud-ouest de l’Office ivoirien des parcs et réserves (Dzso-Oipr) a organisé le vendredi dernier, à Soubré, une séance d’éducation environnementale au profit des élèves et de leurs encadreurs des zones riveraines du Parc national de Taï (Pnt).

L’initiative s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet intitulé : « Amélioration des connaissances et pratiques des communautés riveraines du Parc national de Taï dans un contexte d’émergence des zoonoses. »

Le projet est financé par la Commission allemande pour l’Unesco. Il a pour objectif principal d'améliorer les pratiques et connaissances des communautés afin de leur faire prendre conscience des risques liés à la dégradation de la biodiversité en général et du Parc national de Taï en particulier.

Cette activité d’éducation environnementale s’est faite en collaboration avec la Direction régionale de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle (Drenetfp) de la Nawa. « L’implication de toutes les couches de la société dans la protection de la biodiversité est primordiale pour l’Oipr. C’est la raison pour laquelle nous ne ménagerons aucun effort pour que chaque frange joue sa partition », a indiqué le commandant Roland Tiédoué Manouhin.

Le représentant du lieutenant-colonel Diarrassouba Abdoulaye, directeur de la Zone sud-ouest de l’Oipr, a fait savoir qu’il est scientifiquement démontré que la destruction de l’environnement et de la biodiversité est à l’origine de l’émergence des zoonoses (maladies transmises des animaux aux hommes), dont les plus récents sont la fièvre hémorragique à virus Ebola et le Covid-19.

Michel Gnan a, au nom du Drenetfp de la Nawa, affirmé l’engagement des autorités éducatives de la région à œuvrer au succès de toutes les initiatives tendant à préserver l’environnement.

50 écoliers du primaire et une vingtaine d’élèves du secondaire, et leurs encadreurs ont participé à cette animation socio-culturelle portant sur la protection de la biodiversité. Les participants ont, par ailleurs, été égayés et sensibilisés à travers une chanson intitulée « Stop corona » et un slam « Ode à la vie » écrits par deux responsables de la Drenetfp de Soubré.



Le 17/12/20 à 19:07
modifié 17/12/20 à 19:07

LES + POPULAIRES

Année universitaire 2021-2022 : L’Etat lance le renouvellement et l’attribution des bourses d’études Lutte contre les mutilations génitales : Un institut médico-psychosocial inauguré Droits de l’homme : Le CNDH célèbre la journée africaine