Dialogue politique: Le gouvernement favorable à une rencontre entre Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié

Le Premier ministre Hamed Bakayoko entouré de quelques responsables de partis politiques. (DR)
Le Premier ministre Hamed Bakayoko entouré de quelques responsables de partis politiques. (DR)
Le Premier ministre Hamed Bakayoko entouré de quelques responsables de partis politiques. (DR)

Dialogue politique: Le gouvernement favorable à une rencontre entre Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié

Par CICG
Le 22/10/20 à 08:58
modifié 22/10/20 à 08:58
Sur proposition de la commission Paix et Sécurité de la CEDEAO présidée par le Général Francis Béhanzin, le gouvernement ivoirien s'est dit favorable à une rencontre entre le Président de la République Alassane Ouattara et le président du PDCI, Henri Konan Bédié, en vue de la participation de l'opposition à la présidentielle du 31 octobre 2020.

L'information a été rendue publique dans un communiqué lu par le ministre de l'Administration du Territoire et de la Décentralisation, Sidiki Diakité, au terme d'une séance de travail présidée par le Premier Ministre Hamed Bakayoko, le mercredi 21 octobre 2020 à Abidjan.

Une rencontre ayant réuni le gouvernement, la Commission Paix et Sécurité de la CEDEAO et des partis politiques de l'opposition. Le PDCI et le FPI n'ont pas répondu à l’invitation.

Selon Sidiki Diakité, le gouvernement a décidé d'examiner favorablement les requêtes sur la restructuration de la Commission électorale indépendante (CEI) faites par l'opposition après échanges avec cette commission de la CEDEAO.

Ces requêtes portent sur « l'intégration d'une cinquième personnalité à la commission centrale de la CEI au titre de l'opposition, l'octroi d'un poste de vice-président au PDCI dans le bureau de la commission centrale de la CEI et la recomposition des CEI locales ».

Les participants ont également déploré les violentes manifestations enregistrées au cours des dernières semaines et qui ont occasionné des pertes en vies humaines, des blessés graves et des dégâts matériels importants.

Par ailleurs, le gouvernement a appelé les partis politiques à lever, sans délai, le mot d'ordre de désobéissance civile, à s'inscrire définitivement dans la voie du dialogue et à œuvrer pour une élection présidentielle apaisée le samedi 31 octobre 2020.

Hamed Bakayoko a remercié la CEDEAO pour son "engagement auprès des parties prenantes afin d'aider à évoluer dans la négociation".

La délégation de la CEDEAO conduisait une mission ministérielle de la diplomatie préventive en Côte d'Ivoire du 18 au 19 octobre.


Par CICG
Le 22/10/20 à 08:58
modifié 22/10/20 à 08:58

LES + POPULAIRES

Mérite féminin : La rédactrice en chef de Fraternité Matin félicitée par Ramata Ly-Bakayoko Violences basées sur le genre : 10 000 signatures attendues pour dire non ! Journée internationale de l’élimination de la violence à l’égard des femmes : La déclaration du CNDH