Présidentielle 2020: La Cedeao interpelle les initiateurs du boycott actif

Des leaders de partis de l'opposition ont échangé avec la mission de la Cedeao. (DR)
Des leaders de partis de l'opposition ont échangé avec la mission de la Cedeao. (DR)
Des leaders de partis de l'opposition ont échangé avec la mission de la Cedeao. (DR)

Présidentielle 2020: La Cedeao interpelle les initiateurs du boycott actif

Le 19/10/20 à 21:30
modifié 19/10/20 à 21:30
Message ferme. Sans circonlocution. La mission ministérielle de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a interpellé, hier, dans son communiqué de fin de travaux dans le pays, les partis politiques initiateurs du boycott actif. ‘’La mission a exhorté les candidats à la présidentielle du Pdci-Rda et du Fpi à reconsidérer sérieusement leur décision de boycotter l’élection et l’appel à leurs partisans à se lancer dans la désobéissance civile pour protester contre le processus électoral et à plutôt œuvrer de façon sérieuse pour parvenir à un consensus sur le processus électoral puisqu’ils pourraient ne pas être en mesure de contrôler les excès qui résulteraient de leur appel à la désobéissance civile’’. Les mots sont lâchés : ‘’Ne pas être en mesure de contrôler les excès qui résulteraient de leur appel à la désobéissance civile’’. Depuis samedi, à la suite de l’appel de Pascal Affi N’Guessan, candidat du Fpi, après une rencontre avec Henri Konan Bédié, candidat du Pdci-Rda, de passer à la phase active de la désobéissance, certaines localités du pays vivent des moments chauds. On a dénombré, après 48 heures de heurts à Bongouanou, 3 morts et une vingtaine de blessés. A Abidjan, il y a eu, l’incendie d’un bus. A Bonoua, la ville était une nouvelle fois en ébullition. La mission sous-régionale a ‘’fermement condamné’’ ces actes récents de violence et appelé toutes les parties à faire preuve de plus de retenue. Outre cela, elle est revenue sur la responsabilité des uns et des autres dans les évènements en Côte d’Ivoire. Ici, nous sommes dans un schéma de ‘’pollueur-payeur’’ : ‘’La mission a appelé tous les candidats et leurs partisans à faire preuve de tolérance et à éviter les propos incendiaires et les discours haineux qui pourraient conduire à la violence et rendre responsables les auteurs et commanditaires, individuellement ou de manière collective’’. Pour les émissaires de la Cedeao, les candidats doivent se focaliser sur des points réalistes devant aider au dénouement des différends, en vue d’une participation inclusive, transparente, crédible et non violente à l’élection présidentielle. La mission de la Cedeao a aussi exhorté les autorités compétentes à inviter les forces de sécurité à rester neutres, impartiales et professionnelles dans l’exercice de leurs fonctions. Elle a également assuré les autorités ivoiriennes et les parties prenantes du soutien continu de la Cedeao au processus électoral, afin de contribuer au maintien de la paix et de la stabilité de la Côte d’Ivoire.
Le 19/10/20 à 21:30
modifié 19/10/20 à 21:30

LES + POPULAIRES

Lutte contre le grand banditisme : Kouyaté Youssouf renforce le dispositif de sécurité dans des villes de l’intérieur du pays Assemblée générale annuelle : La Convention de la société civile fait son bilan Fonction publique/Recrutement de personnes en situation de handicap: Le gouvernement autorise une nouvelle vague cette année