Football/Eléphants : Le retour gagnant d’Eric Bailly

Eric Bailly a repris sa place dans la défense des Eléphants. (DR)
Eric Bailly a repris sa place dans la défense des Eléphants. (DR)
Eric Bailly a repris sa place dans la défense des Eléphants. (DR)

Football/Eléphants : Le retour gagnant d’Eric Bailly

Le 16/10/20 à 17:03
modifié 16/10/20 à 17:03
Absent de la sélection depuis le 23 mars 2019, après le match de qualification de la Can 2019 contre le Rwanda, pour des raisons de blessure, Eric Bailly avait énormément manqué aux Eléphants.
Depuis quelque temps, le défenseur de Manchester United a renoué avec les pelouses et les deux rencontres amicales disputées contre la Belgique et le Japon étaient l’occasion pour lui de célébrer son retour auprès de ses coéquipiers de l’équipe nationale. Un retour gagnant pour le défenseur des Éléphants qui a démontré qu’il a gardé intactes les qualités qui lui ont permis de s’imposer comme l’un des patrons de ce secteur de l’équipe.
Sa présence a fait du bien au bastion défensif des Ivoiriens, dans un nouveau système expérimenté par leur nouvel entraîneur. Une défense à trois avec Traoré Ismaël au centre, Sinaly Diomandé à gauche, quand Eric Bailly occupait le côté droit contre la Belgique. Face au Japon, Patrice Beaumelle a reconduit le même système, mais en redistribuant ses cartes dans la défense avec, cette fois-ci, la titularisation d’Odilon Kossonou à la place de Traoré Ismaël. Dans les deux matches, Eric Bailly est resté constant. La qualité de ses placements, ses interventions sur le plan aérien ou dans les pieds de ses adversaires ont été irréprochables. Grâce à ses qualités techniques et son expérience, le joueur de Manchester United a fait de bonnes remontées de balle à partir de la défense pour créer le surnombre au milieu de terrain et donner des possibilités de relance à Franck Kessié et Serey Dié. Face à la Belgique, il a réussi une ou deux sorties de balle qui ont permis aux Éléphants de créer le danger dans le camp adverse. Même si tout n’a pas été parfait dans la prestation de l’ancien joueur de Villareal, on ne peut rien lui reprocher sur les deux buts encaissés par l’équipe lors de ces deux rencontres amicales. Le premier but face à la Belgique est venu sur un mauvais placement de la défense gauche des Éléphants. Contre le Japon, le marquage a été mal appliqué par Kossonou Odilon.
Patrice Beaumelle devra donc capitaliser son retour dans la défense des Éléphants en optant pour un choix tactique adéquat. Notamment l’association avec Ismaël Traoré, tout en tenant compte du retour de Wilfried Kanon qui est l’un des piliers de ce secteur. Pour l’heure, il faut croiser les doigts afin qu’Eric Bailly soit disponible, le mois prochain, pour les deux rencontres importantes contre Madagascar. En attendant, le défenseur ivoirien va se concentrer sur les rencontres de Premier league avec son club, après avoir affiché sa satisfaction de renouer avec la sélection. « Content de pouvoir enfiler à nouveau le maillot des Éléphants. Merci à tous les supporters qui sont toujours derrière moi », avait-il déclaré.
Le 16/10/20 à 17:03
modifié 16/10/20 à 17:03

LES + POPULAIRES

Energie électrique : Le Wapp forme 119 Africains dont 105 Ivoiriens à Abidjan Présidentielle du 31 octobre 2020 : La déclaration de l’Alliance des religions en faveur de la paix en Côte d’Ivoire éducation nationale : Adama Coulibaly offre 10000 kits scolaires dans le N’Zi