Transport Urbain : L’Etat se dote d’une feuille de route pour une mobilité durable

Après deux ans de travail, la feuille de route sur la Mobilité Durable a été présentée aux autorités compétentes. (DR)
Après deux ans de travail, la feuille de route sur la Mobilité Durable a été présentée aux autorités compétentes. (DR)
Après deux ans de travail, la feuille de route sur la Mobilité Durable a été présentée aux autorités compétentes. (DR)

Transport Urbain : L’Etat se dote d’une feuille de route pour une mobilité durable

Le 11/10/20 à 18:17
modifié 11/10/20 à 18:17
Le gouvernement ivoirien dispose désormais d’une feuille de route pour une mobilité urbaine durable à Abidjan et dans les villes de l’intérieur. Conçue et élaborée par l’Observatoire des Mobilités africaines (OMA) en partenariat avec l’Association Climate Chance, spécialisée dans la lutte contre le changement climatique, cette feuille de route se veut une boussole pour l’élaboration des politiques publiques de mobilité urbaines de la Côte d’Ivoire.

Le projet a été présenté le mardi 6 Octobre, au cours d’un atelier, à l’hôtel Palm Club à Cocody. En présence du directeur général des transports terrestres et de la circulation, Kouakou Romain, par ailleurs coordonnateur général du Pmua, représentant le Ministère des Transports. Il avait à ses côtés, un représentant le ministère de l’Environnement et du développement durable, en la personne de M. Ettien N’Da et plusieurs représentants des faîtières des collectivités décentralisées.

A l’occasion, le représentant du ministre des transports a salué cette initiative, qui, selon lui, permettra à l’Etat d’offrir aux populations, dans les prochaines années, un cadre de vie plus performant, dans lequel les questions de déplacement sont anticipées dans la conception de nos villes.

« En faisant de la Côte d’Ivoire, le premier pays sub-saharien à disposer d’une feuille de route, sur la mobilité durable, vous contribuez à donner un outil stratégique à l’Etat de Côte d’Ivoire, pour poursuivre le développement de la mobilité et des infrastructures en Côte d’Ivoire. Principalement à Abidjan où se posent de nombreux problèmes de déplacement », a-t-il soutenu.

Pour lui, ce projet vient renforcer les nombreux projets déjà initiés par le gouvernement, qui est pleinement engagé dans la mise en place d’une mobilité durable en Côte d’Ivoire et au respect des engagements pris lors de la COP 2021.

Pour sa part, Dr. Kouassi Kouamé Sylvestre, le Directeur-Afrique de l’Ouest, de l’Observatoire des Mobilités africaines (OMA), a indiqué que la mobilité durable, est une nécessité pour tout pays qui aspire à l’émergence et au développement durable.

Il a souligné que la Côte d’Ivoire a fait le choix de faire de la mobilité, l’un des axes forts de sa stratégie de développement. En témoigne le colossal investissement dans ce secteur. Cependant, dira-t-il, la question de la durabilité de toutes ces réalisations et de nos choix, en matière de politique de mobilité pose problème, dans un contexte de changement climatique.

« Il faut pourtant s’inscrire dans dynamique de durabilité, qu’inspirent les différents agendas nationaux et internationaux. En l’absence d’une politique pour orienter l’action publique, en termes d’aménagement du territoire et précisément au niveau des transports comme c’est le cas en Côte d’Ivoire, l’on est tenté de naviguer à vue. C’est tout l’intérêt du projet d’élaboration de la feuille de route de la mobilité urbaine à Abidjan. Qui, à travers son processus participatif d’élaboration, se présente comme un outil qui veut aider à la formulation d’une politique publique plus inclusive et au service de la mobilité durable », a-t-il poursuivi. Avant d’ajouter : « Nous avons travaillé durant environ 2 ans, sur ce projet. Nos gouvernants peuvent l’utiliser comme un élément du cadre global de discussion avec les partenaires technique et financiers, qui sont, davantage, intéressés par les ambitions de longs termes que les projets de courts termes auxquels nous sommes habitués ».

Il a aussi souligné que la Côte d’Ivoire est le deuxième pays africain, après le Maroc, à se doter d’une telle boussole, pour l’atteinte des objectifs de mobilité durable à l’horizon 2050.


Le 11/10/20 à 18:17
modifié 11/10/20 à 18:17

LES + POPULAIRES

Lutte contre le grand banditisme : Kouyaté Youssouf renforce le dispositif de sécurité dans des villes de l’intérieur du pays Assemblée générale annuelle : La Convention de la société civile fait son bilan Fonction publique/Recrutement de personnes en situation de handicap: Le gouvernement autorise une nouvelle vague cette année