Dialogue social et communication en période électorale: Des guides religieux musulmans initient des rencontres d’échanges

Des guides religieux engagés à la promotion de la paix et du vivre ensemble (DR)
Des guides religieux engagés à la promotion de la paix et du vivre ensemble (DR)
Des guides religieux engagés à la promotion de la paix et du vivre ensemble (DR)

Dialogue social et communication en période électorale: Des guides religieux musulmans initient des rencontres d’échanges

Le 27/09/20 à 22:12
modifié 27/09/20 à 22:12
L'association des musulmans sunnites en Côte d'Ivoire (amsci) en cette période électorale jugée sensible, où tout propos mal interprété peut être source de conflits, multiplie des initiatives en faveur de la paix à l’effet d’apporter sa contribution à la promotion de la vivre ensemble et à la cohésion sociale.

Dans ce sens, elle a organisé un atelier autour du thème central : « La communication des imams, prédicateurs et leaders religieux en périodes sensibles ». C’était le dimanche 27 septembre 2020, à l'école confessionnelle islamique Markaz Aicha à Abobo.

Plusieurs autres sous-thèmes débattus ont permis aux guides religieux de faire des propositions qui vont dans le sens d’une communication apaisante. Il s'agit entre autres d’enseigner l'ordre et ne pas contester le point de vue de l'autorité en public ; privilégier l'intérêt général au détriment de l'intérêt individuel ; éviter les discordes qui nuisent à la cohésion sociale ; construire sa communication sur un argumentaire solide tiré du Coran et de la sunna ; privilégier les discours qui rassemblent et non qui divisent.

Les imams Cheikh Hassan Touré de la mosquée Salam de Man, Zoumana Touré de la mosquée Tawoun de Yopougon et Dr Diarra Siaka de la mosquée Rahma d'Adjame (paneliste), ont également proposé l’inclusion constant dans les propos de tout guide religieux, des conseils et la prière pour la société ; se soucier dans les discours de l'instauration et la préservation de la paix et de la sécurité, mettre en garde contre la destruction des biens publics et privés; le respect de l'autorité en islam; la communication des imams et prédicateurs en périodes sensibles".

Dr Diarra Siaka, porte-parole de l'association, a par ailleurs indiqué que cette rencontre vise à amener les imams, prédicateurs et hommes de sciences, à exposer leurs avis et arguments pour une vision commune d'une part et d'autres part, à s'approprier l'attitude adéquate à adopter en cas de divergences de vue conformément au Coran et à la Sounna.

Aussi, promouvoir la paix entre les hommes et entre les communautés par le dialogue, la communication, l'unité, la solidarité et le vivre ensemble.

Cette initiative selon Dr Diarra Siaka, va s'achever à la fin du mois d'octobre. Des villes de l'intérieur seront touchées à travers des panels, ateliers, rencontres d'échanges et de prières.

Le 27/09/20 à 22:12
modifié 27/09/20 à 22:12

LES + POPULAIRES

Examens scolaires/CEPE, BEPC-TO, BAC : Les inscriptions de la session 2021 ouvertes du 19 octobre au 11 décembre 2020 Sécurité alimentaire : ‘’Amour Sans Limite’’ apporte son soutien aux personnes handicapées Don de matériels médicaux: Plus de 25 millions d’équipements aux établissements sanitaires de Treichville