Visite d’Etat dans la Marahoué: Kandia Camara invite les acteurs du système éducatif à ne pas introduire la politique à l’école

La ministre Kandia Camara a profité de la visite d’Etat pour mobiliser les acteurs du système éducatif de la région. (DR)
La ministre Kandia Camara a profité de la visite d’Etat pour mobiliser les acteurs du système éducatif de la région. (DR)
La ministre Kandia Camara a profité de la visite d’Etat pour mobiliser les acteurs du système éducatif de la région. (DR)

Visite d’Etat dans la Marahoué: Kandia Camara invite les acteurs du système éducatif à ne pas introduire la politique à l’école

Le 24/09/20 à 18:26
modifié 24/09/20 à 18:26
« En cette année électorale, je vous invite à ne pas introduire la politique à l’école. Je vous parle en tant que femme politique. Faites tout pour que la politique n’impacte en rien l’éducation des enfants qui vous ont été confiés ». Tels sont quelques conseils que la ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, Kandia Camara, a donnés le jeudi 24 septembre, aux acteurs du système éducatif de la Marahoué. C’était au cours d’une réunion, en marge de la visite d’Etat du Président de la République dans ladite région.

Cette réunion qui s’est tenue au collège Charles Koffi Diby, se veut enrichissante puisqu’elle a permis au responsable de l’éducation nationale de la région, Cina Ouattara, d’énumérer les besoins de sa direction.

Rappelant à l’occasion que l’année scolaire 2019-2020 a été particulière avec la pandémie du Covid-19. Laquelle a joué en défaveur du système scolaire en Côte d’Ivoire, la ministre a salué le courage de ses collaborateurs qui ont fait preuve d’ingéniosité dans la gestion de cette pandémie dans leurs établissements scolaires pour arriver au terme de l’année avec les examens de fin d’année.

« J’exhorte les enseignants à plus d’engagements. Respectez surtout le calendrier scolaire qui va permettre aux élèves de respecter le quantum horaire. Pour cela, vous devez être assidus au travail tout comme les apprenants. Instaurez les journées d’excellence dans les établissements de la région cela va créer une saine émulation entre les élèves. Et vous verrez que les résultats seront rehaussés, si chacun s’engage », a-t-elle insisté.

Avant de poursuivre : « Je vous fais confiance et vous pouvez le réussir. Ensemble, nous devons faire preuve de résilience face à tous ces défis donc chaque acteur doit jouer sa partition », a souligné Kandia Camara. Elle a aussi invité la communauté éducative à demeurer ensemble pour une école résiliente face à tous les défis qui se présenteront à elle, durant l’année scolaire 2020-2021.

La ministre a également salué l’appui du gouvernement en faveur de son département en matière de réalisation. Notamment, la construction de plusieurs établissements de proximité, le déblocage des salaires des enseignants.

A propos de la Fesci dont les activités perturbent les cours, selon le responsable de l’éducation nationale de la Marahoué, Kandia Camara s’est voulue catégorique : « La Fesci n’existe plus depuis 2011 par décision gouvernementale. Donc les chefs d’établissement doivent prendre leur responsabilité pour ne pas que ces élèves perturbent les cours », a-t-elle recommandé.


Le 24/09/20 à 18:26
modifié 24/09/20 à 18:26

LES + POPULAIRES

Inondation en période de pluies: Bouaké Fofana en phase avec les maires pour la sensibilisation des populations Violences basées sur le genre : Alliance Ci recadre la lutte dans le sud-Comoé 13 mai : Journée mondiale de l'ingénierie pour l'avenir