Tabaski: Le Cheick Aïma Mamadou Traoré invite les acteurs de la vie politique à œuvrer pour une élection apaisée et sans violence

Le Cheick Aïma Mamadou Traoré invite les politiques à la tolérance. (Bavane)
Le Cheick Aïma Mamadou Traoré invite les politiques à la tolérance. (Bavane)
Le Cheick Aïma Mamadou Traoré invite les politiques à la tolérance. (Bavane)

Tabaski: Le Cheick Aïma Mamadou Traoré invite les acteurs de la vie politique à œuvrer pour une élection apaisée et sans violence

Le 31/07/20 à 15:52
modifié 31/07/20 à 15:52
Les musulmans de Côte d’Ivoire, à l’instar de ceux du monde entier, ont célébré ce vendredi 31 juillet 2020, jour correspondant au 10 Zoul-hidjat 1441 de l’Hégire, la plus grande des fêtes musulmanes, l’Aid-el Kebir ou fête de la Tabaski en Côte d’Ivoire.

A l’occasion, l’imam El Hadj Mamadou Traoré de la grande mosquée de la Riviera Golf, dans son sermon, a exhorté tous les musulmans à prier et à implorer la miséricorde, le pardon et la grâce de Dieu pour qu’IL apaise les cœurs et les esprits, et qu’IL répande sa bénédiction, le bonheur, la paix, la cohésion sociale, la stabilité sur la Côte d’Ivoire.

« Nous sommes à trois mois de la prochaine élection présidentielle dans notre pays, et la présente tribune est l’occasion pour nous d’exhorter tous les acteurs de la vie politique à œuvrer pour une élection apaisée et sans violence afin d’éviter à notre pays une nouvelle crise post-électorale », a invité le Cheick Aïma Mamadou Traoré.

Selon lui, il est donné de constater, ces derniers temps, la tenue de propos et de discours enflammés faisant craindre une période pré et post-électorale tendue. C’est pourquoi, il invite chacun à tirer les leçons du passé pour mieux appréhender et construire le présent et le futur. « J’interpelle tous les acteurs politiques et les exhorte, de façon solennelle avec insistance, à privilégier l’intérêt supérieur de la nation et à bannir, par conséquent, de leurs propos et de leurs actes, tout ce qui incitent à la haine, à la violence et à la division », appelle le guide religieux.

Se prononçant sur la pandémie à coronavirus, l’imam a invité solennellement les populations à continuer de respecter scrupuleusement les mesures barrières édictées par les autorités.

Le Premier ministre, ministre de la Défense, Hamed Bakayoko, qui représentait le Chef de l’Etat à cette célébration, pour la première fois, après sa nomination, a profité de ce moment de prières pour dire sa gratitude au Président de la République, Alassane Ouattara, pour la confiance placée en lui.

« Aujourd’hui, à l’occasion de cette prière, j’ai l’opportunité d’avoir ma prise de parole en tant que Premier ministre. Je rends grâce à Dieu. J’exprime ma gratitude au Président de la République », a déclaré Hamed Bakayoko.

Et de poursuivre : « Je voudrais dire que ce n’est pas une confiance qui n’est faite qu’à moi. Elle est faite à tous les jeunes de ma génération pour que nous puissions montrer au pays et à la face du monde, que nous avons la capacité à relever les grands défis qui nous attendent ».

Toutefois, il a indiqué qu’il s’agit d’abord dans cette tâche à lui confiée par le Chef de l’Etat à travers cette nomination, de bien gérer la réponse face à la pandémie à Covid-19. « Nous devons nous rassembler, réussir à nous parler, faire en sorte que nous puissions avoir des élections dans la paix », a-t-il souhaité, avant de faire remarquer qu’une élection est une compétition politique.

A cet effet, il a souligné que le plus important, c’est nous-même, notre pays pour les générations. « Je veux m’investir avec cette génération. Parce que si nous réussissons, nous aurons mérité de nos aînés, nous aurons travaillé pour notre descendance », a relevé le Premier ministre. Qui, pour terminer, a, au nom du Président de la République, Alassane Ouattara, souhaité une bonne fête à l’ensemble de la communauté musulmane, à l’ensemble des Ivoiriens et à tous ceux qui vivent dans le pays.


Le 31/07/20 à 15:52
modifié 31/07/20 à 15:52

LES + POPULAIRES

Lutte contre le Covid-19: La coopération allemande fait don à 4 centres de formation professionnelle Climat socio-politique: Un homme de Dieu exhorte les politiques au dialogue pour éviter une 2ème crise au pays Covid-19 : L’opération « les classes citoyennes » concerne plus de 18 millions de personnes