Bataille pour le contrôle du Tonkpi/Sidiki Konaté à Mabri: «Qu’as-tu fait pour la région pendant les 17 ans passés au gouvernement»

Le ministre de l'Artisanat, Sidiki Konaté, en meeting dans le Tonkpi. (Dr)
Le ministre de l'Artisanat, Sidiki Konaté, en meeting dans le Tonkpi. (Dr)
Le ministre de l'Artisanat, Sidiki Konaté, en meeting dans le Tonkpi. (Dr)

Bataille pour le contrôle du Tonkpi/Sidiki Konaté à Mabri: «Qu’as-tu fait pour la région pendant les 17 ans passés au gouvernement»

Le 17/06/20 à 12:18
modifié 17/06/20 à 12:18
Le ministre de l’Artisanat, Konaté Sidiki, qui entreprend une tournée dans la région du Tonkpi, était le mardi 16 juin, à Mahapleu, où il s’est entretenu avec les militants du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) et les chefs traditionnels.

Devant ce public acquis à sa cause, le coordonnateur régional Rhdp du Tonkpi a appelé les nouveaux majeurs et les personnes non encore inscrits sur la liste électorale à se faire enrôler et à se procurer les documents nécessaires pour l’obtention de leur carte d’identité nationale pour exprimer leur suffrage lors de la présidentielle de 2020 que le Rhdp entend remporter dès le premier tour.

Mais Sidiki Konaté a surtout profité de sa visite à Mahapleu pour interpeller l’ancien ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Mabri Toikeusse, qu’il accuse de vouloir abuser des populations en les poussant à tourner le dos au Président Alassane Ouattara et au Premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

A Zouan-Hounien où il s’exprimait devant les populations le lundi, l’ancien ministre de l'Enseignement de supérieur et de la Recherche scientifique qui est pressenti pour se présenter à la présidentielle d’octobre 2020 sous la bannière de l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (Udpci), avait déclaré que malgré les gisements d’or en exploitation sur son sol, le Tonkpi n’avait rien reçu ou presque du gouvernement. Ce propos, le ministre Sidiki Konaté le juge inacceptable. « Tu veux tromper les gens à Abidjan en disant que tu contrôles la région, pourtant nous nous connaissons ici. La démagogie ne passera pas à l'ouest. Nous disons non au populisme, non à ceux qui ne veulent pas aller de l'avant et à ceux qui n’ont pas d'arguments », a soutenu le coordonnateur régional Rhdp du Tonkpi. Et d’ajouter : « Tu as tout eu grâce au Rhdp. Ministre d'Etat, ministre du Plan et du Développement ; ministre des Affaires étrangères ; ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique ; président du Conseil régional. C’est aujourd’hui que tu vois qu’il n’y a pas de route à Zouan Hounien ? Tu n’avais pas pu dire au Président Ouattara qu’il n’y avait pas de bitume chez toi ? Qu'as-tu fait pour la région ? Depuis 17 ans, tu es ministre, qu'est-ce que tu as apporté à cette région dont tu te réclames tant ? »

Le ministre de l’Artisanat prévient que la bataille pour le contrôle du Tonkpi ne sera pas dans la démagogie mais suivant le principe du « bilan contre bilan ». Aussi a-t-il rappelé à M. Mabri que lui-même a toujours fait l’éloge du gouvernement et vanté les mérites du gouvernement jusqu’à un passé très récent. « On ne peut laisser une maison où on a tout pour aller dans la maison d’un célibataire. On est en train de tout avoir à l’ouest, c'est un challenge d'être redevable au Chef de l’Etat. Et c'est le 31 octobre 2020 qu’on le prouvera en donnant un score sans appel au candidat du parti, celui du consensus, Amadou Gon Coulibaly. C'est sur le terrain qu’on va confondre les aventuriers », a martelé Sidiki Konaté.

Il n’est pas question, interpelle Sidiki Konaté, d’ethniciser le débat politique, au risque d’entraîner le peuple dans des dérives qui coûteront chères à la région. « C'est aujourd'hui que tu sais que tu es le candidat des Yacouba. Personne n'a été trahi, l'ouest doit tout à Alassane Ouattara : ses premiers bitumes depuis Houphouët, son université, son Chr, son électrification. L'ouest que tu réclames n'est pas ton bastion, mais celui du Rhdp », a insisté Sidiki Konaté.

Il a appelé Mabri Toikeusse à éviter de monter les communautés les unes contre les autres.


Le 17/06/20 à 12:18
modifié 17/06/20 à 12:18

LES + POPULAIRES

Covid 19 : L’opération « les classes citoyennes » concerne plus de 18 millions de personnes En mémoire aux victimes des crises survenues : La Côte d’Ivoire institue une « Journée nationale du pardon et du souvenir » Religion : Le Premier ministre Hamed Bakayoko rend une visite de courtoisie au Cheick Al Aïma Mamadou Traoré