Action de solidarité : L’artiste Christy B offre des masques au Burida

Ouattara Karim (à droite) s’est réjoui du don fait par l’artiste Christy B. (Dr)
Ouattara Karim (à droite) s’est réjoui du don fait par l’artiste Christy B. (Dr)
Ouattara Karim (à droite) s’est réjoui du don fait par l’artiste Christy B. (Dr)

Action de solidarité : L’artiste Christy B offre des masques au Burida

Le 12/06/20 à 18:57
modifié 12/06/20 à 18:57
La salle des conférences du Bureau ivoirien du droit d’auteur (Burida) a servi de cadre, le 12 juin, à une cérémonie de remise de don de masques de protection contre la Covid-19. Le donateur, l'artiste-chanteur Christy B, au nom de Christy B Record, sa structure de production, a offert un lot de 504 cache-nez pour le personnel et les artistes de passage au Burida.

C’est Ouattara Karim, Directeur général de la maison des artistes qui a réceptionné le don, entouré par ses plus proches collaborateurs dont Serge Akpatou, son adjoint, qui a souhaité la traditionnelle bienvenue à l’artiste donateur et sa délégation.

Pour l’artiste, ce don s’inscrit dans l’élan de solidarité général contre la propagation de la pandémie à coronavirus. « Les artistes et tous ceux qui gèrent nos droits sont logés à la même enseigne en ces temps difficiles. Il est donc important pour nous d’agir afin de protéger les artistes et le personnel du burida », a confié Christy B, avant la remise symbolique du don à Ouattara Karim.

A son tour, le directeur général du Burida a témoigné toute sa gratitude à l’artiste pour ce geste qui arrive au moment où les chiffres de contamination sont de plus en plus inquiétants. « Ce don nous interpelle tous, pour qu’ensemble nous puissions utiliser la meilleure forme qui sied dans notre conduite, afin d’être chacun une véritable barrière à ce virus », a-t-il indiqué.

Et de lancer un appel aux artistes pour un engagement ferme dans la sensibilisation et au respect strict des mesures barrières. « Les dernières mesures prises par le gouvernement montrent que l’heure est plus que grave. Nous devons maintenant être très regardant et exigeant sur les dispositions sécuritaires et sanitaires édictées par le Conseil national de sécurité qui est revenu sur les mesures braconnières du début de la crise et insister cette fois-ci sur la répression. Donc passez le message à tous les artistes afin que tout ce qui doit être public obéisse aux normes sécuritaires et sanitaires », a invité le directeur général du Burida.

SERGES N'GUESSANT


Le 12/06/20 à 18:57
modifié 12/06/20 à 18:57

LES + POPULAIRES

Explosion de gaz : 9 personnes brûlées dont des cas graves Formation médicale continue : Bientôt un organe national de régulation dédié Situation des Droits de l’homme : Le CNDH fait le point aux diplomates et représentations des organisations internationales