Fête du travail : Les syndicats dénoncent les licenciements abusifs liés au Covid-19

Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, le patronat et les syndicats ont posé pour la postérité. (DR)
Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, le patronat et les syndicats ont posé pour la postérité. (DR)
Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, le patronat et les syndicats ont posé pour la postérité. (DR)

Fête du travail : Les syndicats dénoncent les licenciements abusifs liés au Covid-19

Par (AIP)
Le 01/05/20 à 22:36
modifié 01/05/20 à 22:36
Les syndicats et fédérations des travailleurs de Côte d’Ivoire ont dénoncé ce vendredi 1er mai 2020, à Abidjan, lors de la cérémonie de commémoration de la fête du travail, à la Primature, des licenciements abusifs de travailleurs en cette période de crise sanitaire mondiale.

« Excellence Monsieur le Premier ministre, chaque jour nous sommes témoin et assistons avec impuissance au licenciement et à la mise en chômage technique dissimulés sous le prétexte de la pandémie au Covid-19, de dizaines de pères et de mères de famille au moment où tous les acteurs sous l’instigation du gouvernement s’attèlent à donner un visage un peu plus humain à la résistance de la nation face à la pandémie », a déclaré, le secrétaire général de la Fédération des Syndicats autonomes de Côte d’Ivoire (Fesaci), Traoré Mamadou.

Pour les syndicalistes, l’impact du Covid-19 est extrêmement perceptible dans le monde des travailleurs.

Selon le secrétaire général de l’Union générale des travailleurs de Côte d’Ivoire (Ugtci), Koffi Assiénin, ”l’on dénombre actuellement 138 travailleurs licenciés dans 14 entreprises et 95 autres dans une entreprise provisoirement fermée, 18755 travailleurs en chômage technique dans 706 entreprises”.

Face à cette situation, le Premier ministre a appelé à une flexibilité dans la prise des mesures de mise en chômage des travailleurs dans cette situation de crise sanitaire. Il a précisé qu’en l’état des choses, le patronat devrait mettre fin à cette pratique tout en réitérant le soutien de l’Etat à trouver une solution en vue d’aider les personnes en détresse.


Par (AIP)
Le 01/05/20 à 22:36
modifié 01/05/20 à 22:36

LES + POPULAIRES

Religion/Sanctuaire Notre Dame de la Garde de Bonoua : La sacristie vandalisée Après les événements de Dabou : La compassion du Sénateur Gabriel Yacé aux familles éplorées Religion : Les musulmans célèbrent, mercredi, le Maoulid