Covid-19: L’Ong Nklo Bakan offre des kits sanitaires et alimentaires à Jacqueville




Mme Dagry Geneviève et son Ong Nklo Bakan sillonnent rues, artères et villages  de Jacqueville pour faire des dons et sensibiliser les populations. (photos : dr)
Mme Dagry Geneviève et son Ong Nklo Bakan sillonnent rues, artères et villages de Jacqueville pour faire des dons et sensibiliser les populations. (photos : dr)
Mme Dagry Geneviève et son Ong Nklo Bakan sillonnent rues, artères et villages de Jacqueville pour faire des dons et sensibiliser les populations. (photos : dr)

Covid-19: L’Ong Nklo Bakan offre des kits sanitaires et alimentaires à Jacqueville

Il y a beaucoup de personnes qui sont encore sceptiques quant à cette pandémie et beaucoup de désinformations qui circulent, alors il y a nécessité d’aller au contact des gens pour les convaincre de l’effectivité de la maladie ». Kajeem, la star du reggae qui tient ces propos et la présidente de l’Ong Nklo Bakan, Mme Dagry Geneviève, sillonnent les rues et les artères de Jacqueville depuis quelques jours. Objectif de cette Ong habituée aux bonnes actions : aider la population à mieux résister au Covid-19. « Nous devons faire quelque chose pour nos parents. Peu importe les moyens à notre disposition, chacun doit y mettre du sien pour faire respecter les gestes barrières et aider à éviter la propagation de la maladie à coronavirus », explique Mme Dagri Géneviève.

Elle et son Ong ne font pas que sensibiliser. Elles remettent aux populations le minimum dont elles ont besoin en cette périlleuse situation. « C’est difficile de demander à nos parents déjà éprouvés financièrement de sortir de l’argent pour acheter des masques par exemple. Ou des bouteilles de gel. C’est vrai qu’avec des gestes simples, on peut éviter de contracter ou distribuer le Covid-19, mais c’est aussi vrai que ce minimum a un coût. Pour certaines populations, ce petit coût a du prix. C’est pourquoi nous devons être à leurs côtés. Cadres, élus ou pas, Ong, chacun de nous doit y mettre du sien», soutient Mme Dagri Géneviève.

Partout où elle et son équipe sont passées, elles ont laissé des dons. Des cache-nez, des gants de protection, des seaux et des bouteilles de gel de désinfection. « Des familles sont aujourd’hui dans le désarroi total du fait de la cessation de leurs activités. Il faut aussi penser à elles, à leurs moyens de subsistance et faire un geste », se soucie-t-elle.

Ce geste des fois s’exprime en numéraires, d’autres fois en vivres. Notamment des sacs de riz et des bidons d’huile.

Juste pour le week-end pascal, Mme Dagri et l’Ong Nklo Bakan ont offert des kits sanitaires composés de 2500 cache-nez, de gants de protection, de 500 seaux, 500 bouteilles de gel de désinfection et plus de 500 kits alimentaires essentiellement des bouteilles d’huile et des sacs de riz. Figuraient également sur la liste des dons des pâtes alimentaires. L’Ong a fait parler son cœur dans les quartiers de la commune de Jacqueville mais aussi dans des villages environnants.

LES + POPULAIRES

Droits de l'homme : Des sous-officiers de la gendarmerie et de la police instruits sur la question Construction d'universités et campus: Plus de 163 milliards de FCfa pour Adiaké, Abidjan et Bouaké Club service: La Jeune chambre internationale d’Abidjan renouvelle ses instances