COVID-19/Couvre-feu : La gendarmerie veille au grain à Aboisso et Grand-Bassam

La Gendarmerie d'Aboisso tient à jouer sa partition dans la lutte contre la propagation du covid-19 en veillant au respect du couvre-feu.
La Gendarmerie d'Aboisso tient à jouer sa partition dans la lutte contre la propagation du covid-19 en veillant au respect du couvre-feu.
La Gendarmerie d'Aboisso tient à jouer sa partition dans la lutte contre la propagation du covid-19 en veillant au respect du couvre-feu.

COVID-19/Couvre-feu : La gendarmerie veille au grain à Aboisso et Grand-Bassam

Par (AIP)
Le 02/04/20 à 17:48
modifié 02/04/20 à 17:48
Les éléments de la compagnie de gendarmerie d’Aboisso sont mobilisés pour faire respecter le couvre-feu décrété par le Chef de l’Etat, Alassane Ouattara, afin de minimiser la propagation du COVID-19 sur leur territoire, a constaté l’AIP.

Pour s’assurer du respect du couvre-feu, le commandant de la compagnie de gendarmerie d’Aboisso, le chef d’escadron Sydoine Kouassi initie des patrouilles pédestres et motorisées avec sa troupe chaque soir à partir de 21H jusqu’à 5H du matin.

Dans la nuit du mercredi à jeudi, cette compagnie de gendarmerie a initié une tournée avec les médias. C’est à 21H30 que le convoie de la patrouille a quitté l’état-major de la compagnie de gendarmerie d’Aboisso, sous forte escorte des éléments de l’escadron d’Aboisso 5 /1.

Selon l’itinéraire, la visité a débuté au sous quartier TP. Ensuite les sous quartier, Derrière l’eau, Cafop, Sokoura et Escadron, ont reçu la visite des gendarmes et des journalistes munis chacun d’un cache-nez.

A ces différents endroits, l’AIP a pu observer la présence dissuasive des gendarmes, des policiers et des militaires dans les rues. Ces derniers ont reçu pour consignes d’interpeller tout individu pendant l’heure du couvre-feu, selon leur hiérarchie. Il est également interdit pour les citoyens de déambuler.

Au cours de cette soirée, aucun contrevenant n’a été saisi. Aboisso se repose calmement et sa population respecte le couvre-feu et les mesures de prévention contre le COVID-19.

Pour sa part, le commandant de la compagnie de gendarmerie d’Aboisso a invité les populations du Sud Comoé à respecter le couvre-feu pour freiner la propagation du Coronavirus, tout en soulignant que ces soldats sont disciplinés, disponibles et conscients de leur mission.

La compagnie de gendarmerie d’Aboisso couvre les brigades de Bonoua, d’Adiaké, d’Ayamé, de Maféré, d’Ehania et d’Aboisso.

A Grand-Bassam, la gendarmerie s'assure tous les soir que le couvre feu est respecté.



A Grand-Bassam, la compagnie de la gendarmerie Abidjan Sud a également fait respecter le couvre-feu.

Ce constat a effectué par l’AIP dans la nuit du mercredi à jeudi, lors d’une patrouille avec les éléments de la compagnie de gendarmerie Abidjan Sud, dirigé par le chef d’escadron Bah Die Sebo, dans la ville balnéaire.

Pour constater les conditions de respect ou de non respect des règles du couvre feu en vigueur dans cette circonscription de 21H à 05H, l’AIP a embarqué avec un équipage de la gendarmerie nationale.

Des contrôles ont été aussi réalisés sur les routes principales et dans les ruelles des différents sous quartiers de Grand-Bassam et de Moossou. Le chef d’escadron Bah Die Sebo était sur le terrain avec ses hommes en compagnie des éléments des affaires maritimes, des eaux et forêts, des policiers et des militaires ainsi que la police municipale pour veiller au grain.

Au terme de sa tournée, vers 4H du matin, Bah Die Sebo a salué la discipline des habitants de Grand-Bassam tout en les exhortant à respecter les règles d’hygiène et les mesures barrières.

« Au cours de cette nuit, aucun individu n’a été interpellé par les forces de sécurité et de défense pour non respect du couvre-feu », a-t-il précisé. Toutefois, il y a trois cas d’assistance à l’accouchement et quelques cas de détresses pris en charge par les sapeurs pompiers militaires, a notifié le sergent Yaya Coulibaly.

Il en a profité pour leur rappeler qu’ils se doivent de respecter scrupuleusement les mesures arrêtées par le Conseil National de Sécurité en matière de lutte contre la propagation de la maladie à coronavirus COVID-19.

Il s’agit, entre autres, du lavage systématique des mains avec du savon et de l’eau ou du gel hydroalcoolique, de se protéger avec un cache-nez, d’éviter tout contact physique avec son interlocuteur et de se tenir à une distance d’un mètre de lui, et de tousser ou d’éternuer soit dans le creux du coude ou dans un mouchoir propre et s’en débarrasser dans une poubelle.



Par (AIP)
Le 02/04/20 à 17:48
modifié 02/04/20 à 17:48

LES + POPULAIRES

Décès du Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly : La réaction de la CGECI Libération des voies de passage des eaux de drainage: Anne Ouloto veut des solutions définitives pour Allabra, Bonoumin et Palmeraie Examen du Bepc 2020 : Les mesures barrières renforcées pour l’épreuve orale