Trésor public: Adama Coulibaly veut 1494,4 milliards FCFA, au titre des emprunts sur le marché des capitaux

Le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly (2e à partir de la droite) a fixé des objectifs clairs et précis au Trésor public pour l’année 2020. (DR)
Le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly (2e à partir de la droite) a fixé des objectifs clairs et précis au Trésor public pour l’année 2020. (DR)
Le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly (2e à partir de la droite) a fixé des objectifs clairs et précis au Trésor public pour l’année 2020. (DR)

Trésor public: Adama Coulibaly veut 1494,4 milliards FCFA, au titre des emprunts sur le marché des capitaux

Le 20/02/20 à 18:20
modifié 20/02/20 à 18:20
Le ministre de l’Economie et des Finances a présidé hier, à la maison de l'Entreprise au Plateau, un séminaire se tient les 20 et 21 février
Le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly, a présidé ce jeudi 20 Février, à la maison de l’Entreprise, au plateau, le séminaire bilan 2019 et perspectives 2020, de la direction générale du Trésor et de de la Comptabilité publique. Ce fut l’occasion pour lui, de partager ses attentes avec les cadres et autres agents de l’institution.

« Il convient de rappeler que la Côte d’Ivoire aborde une année charnière qui impose de redoubler d’ardeur, en vue d’accélérer et de parachever certains chantiers en cours, tout en poursuivant le financement des projets prioritaires pour soutenir la croissance économique, conformément aux orientations du Premier ministre, ministre du budget et du portefeuille de l’Etat, chef du gouvernement, Amadou Gon Coulibaly », a-t-il affirmé. Avant d’ajouter : « De façon concrète, il s’agira principalement, pour le Trésor public, de collecter cette année, 1494,4 milliards FCFA, au titre des emprunts sur le marché des capitaux et d’assurer le suivi de la mobilisation des financements octroyés dans le cadre des partenariats bilatéraux et multilatéraux ».

Concernant de l’exécution des dépenses, le ministre de l’Economie et des finances a instruit ses collaborateurs, de répondre, de manière efficiente, aux engagements intérieurs et extérieurs de l’Etat, en veillant particulièrement, au règlement, à bonne date, de la dette des fournisseurs et prestataires.

« Par ailleurs, vos efforts devront être accentués autour de la mise en œuvre des actions inscrites au plan d’actions opérationnel 2020 du ministère qui intègre, notamment, celles adoptées dans le cadre du plan d’actions prioritaires 2020 du gouvernement. Il s’agit, entre autres, de la finalisation des travaux relatifs au compte unique du Trésor et de la poursuite de la mise en œuvre du Schéma directeur de réforme des finances publiques, en ses composantes relatives à la comptabilité publique et à la gestion de la trésorerie », a-t-il poursuivi.

Une photo de famille a permis aux participants d’immortaliser la cérémonie. (DR)



A propos de l’année 2019, Adama Coulibaly estime qu’elle a été globalement satisfaisante, eu égard aux résultats probants, enregistrés. « En effet, il convient de le noter, le Trésor Public a exécuté à 100% les actions mises à sa charge, au titre des Plans d’Actions opérationnels 2019 du ministère de l’Economie et des Finances. Contribuant, de fait, à soutenir la réalisation des grands projets structurants, à travers le financement du budget 2019, à hauteur de 1 486,6 milliards FCFA, sur un objectif de 1426,5 milliards FCFA, soit une plus-value de 60,1 milliards », a-t-il noté.

« En outre, a-t-il ajouté, en dépit de quelques contraintes, le Trésor public a su faire face au défi du paiement, à bonne date, des créances des opérateurs économiques favorisant le développement du secteur privé et la création d’emplois ». Le ministre s’est aussi félicité de la bonne mise en œuvre de la stratégie de gestion de la dette à moyen terme, qui a permis de maintenir le déficit public à un niveau de 3% du PIB et de contenir le niveau d’endettement du pays bien en deçà de la norme communautaire de 70%. « Je ne saurais également passer sous silence la certification brillamment obtenue, de l’ensemble des métiers du Trésor public, à la norme ISO 9001, version 2015 », a-t-il poursuivi.

Pour sa part, Le directeur général du Trésor et de la Comptabilité publique, Jacques Assahoré, a souligné que ces deux journées de travaux devront permettre aux participants d’être situés sur l’état de fonctionnement du Trésor Public ; d’apprécier les modifications des enjeux internes et externes pertinents du Système de Management de la Qualité ; de mesurer le niveau d’adaptation, d’appropriation et d’adéquation dudit système avec les orientations stratégiques ; d’évaluer l’état d’avancement des actions planifiées ainsi que l’efficacité des actions mises en œuvre face aux risques et opportunités . Mais aussi de vérifier le niveau de mise en œuvre des recommandations issues de l’audit de certification et de définir les actions à mener en vue du maintien du certificat ISO 9001 version 2015.



Le 20/02/20 à 18:20
modifié 20/02/20 à 18:20

LES + POPULAIRES

Coronavirus : Le centre de dépistage de Yopougon BAE bientôt disponible Covid-19: Sages-femmes et maïeuticiens demande la mise à disposition effective des équipements de protection individuels. Coronavirus : Port obligatoire du masque dans le Grand Abidjan