Environnement : Une campagne de reconstitution du couvert forestier lancée

Sarah Traboulsi, directrice de Seedballs-Coote d’Ivoire (droite). (DR)
Sarah Traboulsi, directrice de Seedballs-Coote d’Ivoire (droite). (DR)
Sarah Traboulsi, directrice de Seedballs-Coote d’Ivoire (droite). (DR)

Environnement : Une campagne de reconstitution du couvert forestier lancée

Le 31/01/20 à 10:59
modifié 31/01/20 à 10:59
En vue de contribuer à la reconstitution du couvert forestier ivoirien, Seedballs-Côte d’Ivoire lance du 1er au 15 février 2020, en collaboration avec le ministère des Eaux et Forêts, une campagne de Crowdplanting (levée de fonds pour planter des arbres) dénommée la « Green révolution ». L’annonce a été faite le jeudi 30 janvier 2020, au cours d’une conférence de presse à Abidjan-Plateau.

« Il s’agit pour chaque citoyen de participer à la reforestation de la Côte d’Ivoire en déposant 500 FCfa sur des numéros mobile money qui seront communiqués à l’ouverture de cette campagne contribuant ainsi à sa manière au reboisement du couvert forestier détruit. Cette somme servira à acheter des Seedballs, c’est-à-dire des balles de graines qui serviront à l’opération », explique Sarah Traboulsi, directrice de Seedballs-Côte d’Ivoire. Avant d’ajouter que l’objectif de cette campagne est de planter 500 mille arbres au-dessus du 8e parallèle, sensibiliser les populations aux dangers de la déforestation à partir des réseaux sociaux.

Rappelons que « les Seedballs » sont des graines de différentes essences enfermées dans des coquilles avec des nutriments, ayant des temps de dormance plus ou moins long. Les boules sont faciles à répandre sur de grandes distances. Elles peuvent être posées, jetées ou lancées le plus loin possible dans la nature. Quelles que soit les conditions de surfaces (sèches, froides ou chaudes), cela n’empêche pas la germination de la graine dès l’arrivée des premières pluies.

Selon Sarah Traboulsi, la couverture forestière de la Côte d’Ivoire a chuté de 16 millions d’hectares en 1990 à 3,4 millions d’hectares en 2015 (Sep-Redd+, 2015).

Face à cette situation, des efforts ont été déployés par le gouvernement et les partenaires au développement qui ont permis de mettre en place la majorité des instruments cadres. A savoir, un système national de surveillance des forêts, un système d’information sur les sauvegardes, un niveau de référence des émissions et une stratégie nationale Redd+.

Dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie nationale Redd+, les projets et initiatives privées dont les actions permettraient d’augmenter le stock forestier et d’améliorer la vie des communautés dont les revenus sont issus de la gestion durable des forêts ont été plébiscités et se font sous la direction technique et la supervision de la Société de développement des forêts (Sodefor). C’est dans cette optique que Seedballs Côte d’Ivoire entend participer au reboisement du pays à partir d’une approche innovante qui est le Crowdplanting.

Créée en 2019, Seedballs-Côte d’Ivoire est une entreprise citoyenne à vocation environnementale avec pour objectif d’offrir la possibilité aux entreprises privées, fondations, clubs services et même aux particuliers d’agir en faveur de la reforestation en Côte d’Ivoire. Ce, à travers une approche unique dénommée la méthode Fukuoka ou le Seedballing (déjà expérimenté au Kenya).

Le projet vise à restaurer ou densifier les forêts dégradées, récréer des forêts primaires qui ont disparu, à faire l’agroforesterie et contribuer au développement socio-économique des populations rurales, grâce à l’arbre.


Le 31/01/20 à 10:59
modifié 31/01/20 à 10:59

LES + POPULAIRES

Education nationale : Les Ong ‘’Amour sans limite’’ et ‘’Evod’’ soulagent les enfants de Tiagba Emploi Jeunes : Le gouvernement ivoirien réaffirme son engagement à adresser le problème de l’insertion des jeunes Lutte contre le Vih/Sida: La CECI lance une campagne de sensibilisation et de dépistage dans 16 entreprises