Tennis: Eliakim Coulibaly, la fierté africaine

ELIAKIM
ELIAKIM
ELIAKIM

Tennis: Eliakim Coulibaly, la fierté africaine

Le 30/01/20 à 21:30
modifié 30/01/20 à 21:30
La Fédération ivoirienne de tennis (Fit) est en train de gagner son pari. Celui de redorer son blason et de souper à la table des grands champions dans les 5 années à venir. En tout cas, grâce à Eliakim Coulibaly, elle a enregistré une des plus grandes performances de son histoire. En effet, le jeune tennisman ivoirien de 17 ans a franchi une étape importante en janvier. Il s’est classé dans le Top 20 juniors ! Une grande première pour la Côte d’Ivoire, mais aussi du jamais vu dans l'histoire du tennis africain qui parvient par la même occasion, à placer, pour la première fois deux de ses espoirs dans cette short list: l’Ivoirien Eliakim Coulibaly (16e) et le Sud-africain Montsi Khololwam (12e).

Eliakim Coulibaly, en effet, a grimpé de 10 places au classement ITF World tennis tour juniors présenté par IMG Academy le 6 janvier 2020, pour atteindre ce niveau de performance. Le moins que l’on puisse dire, c'est que Eliakim Coulibaly a réalisé une saison 2019 extraordinaire. Une année 2019 qu’il a d’ailleurs terminée avec un quart de finale lors de l’Orange Bowl (Grade A, aux Usa), où il a fallu arrêter le favori et champion du monde junior Thiago Agustin Tirante. «J’ai été impressionné par le talent de ce gaucher », se souvient Amine Ben Makhlouf, responsable du développement pour l'Afrique de l'Ouest et du Nord. Il a vu Eliakim, pour la première fois, au cours d'une de ses missions en Côte d'Ivoire dans le cadre de son rôle de supervision du programme Junior Tennis Initiative. C’est lui qui a encouragé la fédération ivoirienne de tennis à l'envoyer pour participer aux Championnats juniors Itf/Cat Afrique de l'Ouest en 2015. Avant de lui offrir une bourse d'études au Centre de tennis de haute performance de l'Itf au Maroc dès septembre 2015. « Il poursuit sa trajectoire. C’est un joueur très athlétique qui démontre qu’il sera un joueur fort. Nous espérons qu'il pourra produire de grandes performances au Grand Chelem juniors cette année, en particulier à Roland Garros », espère le patron du centre de haute performance du Maroc.

Tout comme le Sud-africain, Eliakim Coulibaly a bénéficié, en plus des efforts de la Fédération ivoirienne, d’un soutien important de l'Itf et du Fonds de développement du Grand Slam pour atteindre cette performance. Mais ce n’est pas suffisant ; l’athlète qui intègre le circuit international aura besoin d’un véritable soutien pour tenir la route.

Le 30/01/20 à 21:30
modifié 30/01/20 à 21:30

LES + POPULAIRES

Covid 19 : L’opération « les classes citoyennes » concerne plus de 18 millions de personnes En mémoire aux victimes des crises survenues : La Côte d’Ivoire institue une « Journée nationale du pardon et du souvenir » Religion : Le Premier ministre Hamed Bakayoko rend une visite de courtoisie au Cheick Al Aïma Mamadou Traoré