"Quand j'ai entamé la dernière ligne droite, je me suis senti un peu fatigué et j'avais les jambes lourdes, a déclaré le Jamaïcain, qui fêtera ses 27 ans la semaine prochaine. Mon entraîneur m'avait demandé de ne pas trop forcer, dans la mesure du possible".
C’est la deuxième défaite d’affilée des portuaires dans cette compétition, après celle du dimanche dernier, à Garoua (Cameroun) (1-0).
Pour l’entraîneur du Sewé, son équipe a besoin impérativement d’une victoire pour maintenir sa place à la tête du groupe B.
Pour lui, à 48 heures de la compétition, toutes les infrastructures doivent être disponibles pour que les athlètes soient dans les meilleures conditions de jeu.
A l’issue des deux manches de la finale, elles ont enrichi leur palmarès d’un nouveau titre, respectivement au détriment de l’Abidjan Université club et de l’Asec Mimosas (3 -0).
Les équipes locales de 7 pays de la zone, notamment le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Nigeria, le Niger, le Bénin et le Togo prendront part à cette compétition.
Il y a un qui attirera forcément l’attention. Il s’agit de Reggie Moore. Un patronyme qui ne sonne pas angolais, c’est sûr, car il est d’origine américaine. Fraichement naturalisé angolais après de vifs débats au Parlement du pays, l’on attend beaucoup de celui qui a contribué au titre de champion…
Murielle Ahouré (26 ans) vient de réaliser un nouveau record pour l’Afrique de l'Ouest, devant la Nigériane Blessing Okagbaré (l’une des favorites de cette épreuve).
Avec un record de 22’’32, elle termine deuxième derrière la Jamaïcaine Shelley-Ann Fraser-Pryce qui a eu un temps de 22’’17.