SPORT

« Nous avons eu à faire face à une solide équipe de Côte d’Ivoire qui a répondu au défi physique. C’est dommage pour nous. Mais nous avons manqué un nombre incalculable de tirs. Pour une sélection qui visait le haut de la compétition, c’est décevant".
Les Éléphants démontrent ainsi qu’ils constituent un prétendant sérieux pour le titre. Ils affrontent en demi-finale, le vendredi 30 août prochain, l’Angola qui a disposé du Maroc, en deuxième opposition de ces quarts de finale (95-75).
Ce dimanche 1er septembre, l'équipe de l'Omness de Dabou affronte les Onze sœurs de Gagnoa pour la 11e finale de la Coupe de la fédération, au stade Robert Champroux de Marcory.
L’équipe ivoirienne part donc favorite dans cette rencontre, mais elle devra faire attention au syndrome tunisien.
Fin de parcours donc pour le détenteur du trophée. Il se contentera des matchs de classement.
Les Étalons, pourtant bien entrés dans ce match, n’ont finalement dominé que quelques minutes.
Les gradins passent de 1000 à 2000 Fcfa et les tribunes latérales de 2000 à 5000 FCfa. Quant aux loges officielles, l’accès se fera sur invitation.
Il s’agit des Etalons du Burkina Faso, qui ont accusé sa troisième défaite d’affilée, lors de la dernière journée des tours préliminaires jouée aujourd’hui, au Parc des Sports de Treichville, face au Maroc (63-84).
Les équipes qui font office de favori ont respectivement tenu leur rang devant le Stella (3 sets à 0) et le Club omnisports de Dabou.