• Accueil
  • Sports
  • Wilfried Kanon (défenseur central): "La qualification se trouve au bout du sacrifice"

Wilfried Kanon (défenseur central): "La qualification se trouve au bout du sacrifice"

samedi, 20 octobre 2018 13:28
Wilfried Kanon (défenseur central): "La qualification se trouve au bout du sacrifice" Crédits: Archives

«Nous étions dans une mauvaise passe après la défaite contre la Guinée (2-3), lors de la première journée à Bouaké. C’était sous le contrôle du technicien belge, Marc Wilmots. Il fallait se remettre en confiance au cours de la deuxième journée. Dieu merci, nous nous sommes imposés (2-1) au Rwanda. Sur cette lancée, nous avons su gérer la double confrontation avec l’équipe centrafricaine: une victoire et un nul. Dans l’ensemble, la moisson est bonne à deux journées de la fin des éliminatoires », résume Wilfried Kanon, l’international ivoirien d’Ado La Haye (Pays-Bas). Qui se réjouit de la bonne ambiance qui règne au sein du groupe depuis la prise du pouvoir du duo Kamara Ibrahim-Touré Kolo Habib, au niveau de l’encadrement technique.

Pour lui, travailler dans un environnement sain est porteur, source de motivation. «Un vent nouveau souffle sur l’équipe. Le respect est mutuel et nous sommes réceptifs au message de nos encadreurs. Nous sommes en train de bâtir une équipe. La machine n’est pas encore huilée. Beaucoup reste à faire. Dans l’humilité, nous devons continuer à consentir des sacrifices. La qualification se trouve au bout du sacrifice », conseille-t-il.

Au sein de cette nouvelle formation, l’immense défenseur central incarne l’abnégation, le sérieux et la modestie. Il n’est jamais satisfait et veut toujours se surpasser. Kanon sait se battre. Dans les duels aériens, il sait se transcender aux côtés d’Eric Bailly (le sociétaire de Manchester United) mais, face à un adversaire technique et véloce, il éprouve des difficultés. Son manque de vivacité lui complique souvent la tâche quand il entreprend, par exemple, une action offensive. «Je suis conscient de mes qualités et de mes défauts. C’est pourquoi je cravache en club comme en sélection pour m’améliorer. Le football est un exercice difficile et celui qui le pratique doit se montrer sérieux (…)», reconnaît-il.

A moins d’un mois de la rencontre décisive contre la Guinée (leader du groupe H avec dix points +4), le champion d’Afrique 2015 demande aux Ivoiriens de continuer la mobilisation autour des Éléphants.

« A Bouaké, contre la République centrafricaine, la communion était parfaite entre nos supporters et nous. Cette chaleur a contribué à notre brillante victoire. Ce fut un moment intéressant. Nous avons besoin du soutien pour avancer. Les plus jeunes qui intègrent le groupe ont également besoin de cette motivation», conclut le natif de Taabo.

Il faut rappeler que c’est en 2015 que Wilfried Kanon a intégré la sélection nationale en compagnie d’Eric Bailly, Cheick Doukouré et autres. Sous la férule d’Hervé Renard (le charismatique technicien), ils ont combattu, vaincu et convaincu pour s’offrir la capricieuse dame Coupe d’Afrique, en Guinée Équatoriale. Un moment indescriptible pour le digne Éléphant du championnat néerlandais de première division.

JEAN-BAPTISTE BEHI