Tour cycliste de la Réconciliation : Verhelst gagne son bonus, la Belgique en roue libre
  • Accueil
  • Sports
  • Tour cycliste de la Réconciliation : Verhelst gagne son bonus, la Belgique en roue libre

Tour cycliste de la Réconciliation : Verhelst gagne son bonus, la Belgique en roue libre

vendredi, 15 septembre 2017 17:52
Tour cycliste de la Réconciliation : Verhelst gagne son bonus, la Belgique en roue libre Crédits: Archives

Pour Jacques Lepêre, entraîneur belge, Konté Bassirou a fait trois courses négatives qui ne lui ont pas permis de conserver sa deuxième place au classement général.

Tour cycliste de la Réconciliation : Verhelst gagne son" bonus", la Belgique en roue libre

La Côte d’Ivoire passera  encore à côté du trophée du vainqueur de  la 24e édition du Tour de Côte d’Ivoire dit Tour de la Réconciliation, au regard de la 6e étape Abengourou-Abengourou en circuit fermé (8km fois 15). En effet, Le Belge Louis Verhelst, vainqueur des deux dernières étapes, vient de remporter sa troisième victoire ce vendredi 15 septembre. Pour lui,  la victoire de cette étape est "un bonus ».

Au moment où l’on attendait un revirement de la situation par la Côte d’Ivoire, c’est plutôt l’équipe Belge qui s’est imposée en échappée avec Louis Verhelst  (02h43’08’’),  suivie du Maroc avec Essail Mohamed Nizar avec un temps de 02h45’09’’ et son coéquipier Galdoune Ahmed Amine qui réalise un chronomètre de 02h45’09’’. L’équipe de Belgique creuse ainsi  l’écart au classement général. Car, le métronome du moment Louis Verhelst réalise un chronomètre général de 10h13’41’’. Son allié Brouvry Dieter reste dans la course en passant à la deuxième place avec un score de 10h13’58’’. L’Angolais Dario Antonio conserve toujours la troisième place dans ce classement (10h14’23’’). Konté Bassirou de l’équipe de Côte d’Ivoire est sorti du trio pour se retrouver à la sixième place.

Pour Jacques Lepêre, entraîneur belge, Konté Bassirou a fait trois courses négatives qui ne lui ont pas permis de conserver sa deuxième place au classement général. « Nous n’avons pas cru d’avance dominer la compétition en venant ici, parce qu’il y a des équipes comme l’Angola qui  sont très fortes,  mais nous avons trois coureurs qui sont très bons, surtout Louis Verhelst qui excelle dans le sprint. C’est pourquoi nous sommes arrivés à gagner », a-t-il poursuivi.

Même si les coureurs Ivoiriens n’ont pas pu atteindre la haute marche de l’étape Abengourou-Abengourou, le public  n’a pas boudé son plaisir en assistant à cette caravane. La population de l’Indenié a répondu massivement à l’appel. C’est pourquoi, le président de la Fédération ivoirienne de Cyclisme (Fic), Allah Kouamé, a soutenu : « Au niveau de la mobilisation, le pari a été gagné à Abengourou ». Et un hommage a été rendu à l’un des grands journalistes sportifs, Eugène Kacou, originaire de la région. Ex président de la Fic, Eugène Kacou fait partie de ceux qui ont donné de l’engouement à la petite reine en Côte d’Ivoire (Tour de l’Est) en compagnie de Georges Adou.

Les autorités administratives de la ville d’Abengourou (la Préfecture, la Municipalité et le Conseil régional) ont rehaussé cette cérémonie de leur présence. Tout en saluant ce Tour de la Réconciliation qui a choisi l’Indenié pour la 5e et 6e étape.

Demain les coureurs partiront d’Abengourou pour la ville d’Adzopé. Une course en ligne d’une distance de 107,8km.

Kamagaté Issouf

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lu 279 fois Dernière modification le samedi, 16 septembre 2017 00:06