Tennis : Eliakim Coulibaly monte d’un cran

samedi, 09 février 2019 14:05
Tennis : Eliakim Coulibaly monte d’un cran Crédits: DR.

C’est au cours du tournoi international des 18 ans et moins, au Centre sportif El Menzah du 29 janvier au 2 février, que le petit poucet sorti de l’école fédérale du tennis club Sotra a fait la différence. Le jeune Eliakim Coulibaly (16 ans) surclassé pour évoluer dans cette catégorie de juniors n’a pas tremblé dans une bataille de grade 2

Tennis : Eliakim Coulibaly monte d’un cran

Wilfried Eliakim Coulibaly, le jeune tennisman international ivoirien est monté d’un cran, la semaine dernière, à Tunis, en Tunisie. Numéro 1 dans sa catégorie, sur le continent, il pointe désormais à la 90e place au classement mondial africain ! Un gros exploit jamais réalisé par un Ivoirien. Surtout qu’avant ce tournoi, le pensionnaire du Centre de Haute performance de Casablanca, au Maroc, était classé 125e mondial.

C’est au cours du tournoi international des 18 ans et moins, au Centre sportif El Menzah du 29 janvier au 2 février, que le petit poucet sorti de l’école fédérale du tennis club Sotra a fait la différence. Le jeune Eliakim Coulibaly (16 ans) surclassé pour évoluer dans cette catégorie de juniors n’a pas tremblé dans une bataille de grade 2 où tous ou presque étaient ses aînés d’un voire deux ans. Et de surcroit, triés parmi les meilleurs dans la catégorie des 18 ans et moins au plan mondial.

Pour accéder à la lumière, Eliakim a balayé successivement l’Espagnol, Pablo Llamas Ruiz en huitième de finale (6/4 ; 6/3). Ensuite, il a battu en quarts de finale le Français Allan Deschamps (tête de série N°4) sur le score de 1/6; 7/5 ; 6/3. Puis la tête de série N°2, le Suisse, Leandro Riedi (6/3 ; 6/0), en demi-finale. Avant de monter sur la plus haute marche du podium, après avoir dompté (6/4 ; 7/5) en finale, l’Espagnol Alejandro Garcia. Ce succès va sûrement lui permettre de participer à la plus prestigieuse compétition française de Roland Garros au niveau des juniors, du 2 au 8 juin prochain. Rarement des joueurs africains accèdent à ce niveau. D’où le cri du cœur de la Fédération ivoirienne. « Il est urgent que les dispositions surtout financières soient prises pour permettre à ce jeune grand talent d’intégrer une académie de très haut niveau. C’est maintenant ou jamais », estime Souleymane Ouattara, le directeur général de fédération. Un clin d’œil au ministre des Sports, Danho Paulin et au gouvernement qui ont sur la main, une occasion de voir un Ivoirien évoluer sur les grands circuits mondiaux de tennis. Trop de talents ont été gâchés, aussi, le président Georges N’Goan voudrait cette fois implorer l’Etat, via le ministère des Sports afin qu’une bourse soit trouvée au bénéfice d’Eliakim. Un gamin de 16 ans qui, déjà est un digne ambassadeur du pays à l’extérieur.

A noter que cette performance d’Eliakim Coulibaly, lui donne le droit de figurer dans le groupe sélectionné par la Fédération internationale de tennis qui défendra ses couleurs à l’occasion de plusieurs compétitions juniors prévues en Europe, du 25 avril au 8 juin prochain. Un circuit financé en grande partie par le Fonds de développement du Grand chelem qui se déroulera en Italie, en Belgique et en France.

PAUL BAGNINI