Taekwondo: Les Éléphants fourbissent leurs armes pour le Mondial francophone
  • Accueil
  • Sports
  • Taekwondo: Les Éléphants fourbissent leurs armes pour le Mondial francophone

Taekwondo: Les Éléphants fourbissent leurs armes pour le Mondial francophone

jeudi, 23 mai 2013 09:23

Dans le cadre de la préparation de la compétition, prévue en juin au Vietnam,  Me Cherif Adama, entraîneur national et ses poulains multiplient les matches amicaux.

 

 

 

 

 

Dans le souci de mieux défendre sa deuxième place acquise l’année dernière, à la 8e Coupe du monde francophone et de prétendre au titre mondial francophone, la sélection nationale a démarré, depuis quelques semaines, les séances d’entraînement au Dojang national. Ce sont au total 32 athlètes hommes et dames qui ont été présélectionnés, à cet effet.

Il s’agira pour le staff technique de retenir les meilleurs qui constitueront le groupe qui se rendra au Vietnam, au mois de juin. Durant ces vingt jours de travail, athlètes et coaches ont mis l’accent sur les différentes techniques de combat et les fondamentaux.

« Les matches tests que nous avons eu à faire pendant ces jours nous ont servi à faire une sélection définitive. Nous avons travaillé sur les différentes techniques de combat. Compte tenu du fait que le groupe regorge de nombreux anciens, nous ne faisons que des corrections avec ces derniers. Avec les nouveaux, nous avons évalué leurs connaissances », a expliqué l’entraîneur national, Me Cherif Adama. Outre le travail technique, ils se penchent sur la tactique. « Chacun ayant sa façon d’être et de combattre, nous faisons un travail général et après viendra le travail spécifique », a-t-il ajouté.

Pour ces échéances qui regrouperont des dizaines de pays francophones, la délégation ivoirienne n’y va pas pour faire de la figuration. Elle veut améliorer son rang en raflant le maximum de médailles. « Je dois défendre mon titre à la Coupe du monde francophone. Il en est de même pour tous les médaillés et champions ivoiriens de l’édition précédente », avait déclaré Firmin Zokou, le champion du monde francophone (-87kg).

Cette détermination se lit sur tous les visages. A l’instar des athlètes et de l’encadrement technique, le président de la Fédération, Me Bamba Cheick Daniel, en a également fait son cheval de bataille. La victoire à cette compétition figure au programme du président et il met un point d’honneur à remettre la Côte d’Ivoire en selle.

« Nous avons commencé à travailler sur la vocation de leadership du taekwondo africain qui a toujours été la place de la Côte d’Ivoire. Ayant reconquis le titre continental au Cameroun en 2009, et l’ayant retrouvé de manière éclatante, à Madagascar, en 2012, après l’avoir perdu à Tripoli , avec le niveau mondial que nous avons, 2e à la Coupe du monde francophone, nous devons maintenant asseoir un cadre qui permette d’avoir une équipe nationale de haut niveau, des athlètes de niveau olympique », ajoute-t-il.

Elisabeth Goli

 

Lu 1078 fois Dernière modification le jeudi, 23 mai 2013 09:58