• Accueil
  • Sports
  • Salomon Kalou (attaquant des éléphants) : “ Je ne baisserai jamais les bras ’’

Salomon Kalou (attaquant des éléphants) : “ Je ne baisserai jamais les bras ’’

mardi, 26 mars 2013 21:41
Salomon Kalou Salomon Kalou Crédits: fratmat

L’international  ivoirien de Lille veut effacer les erreurs du passé, pour un futur radieux avec  la sélection nationale.

Pensez-vous que la victoire sur la Gambie pourrait être considérée comme un nouveau départ pour les Eléphants?

Vous faites certainement référence à notre Can 2013 qui n’a pas été bonne en termes de résultat. Je pense que tous les joueurs ont eu le temps de se remettre en cause. Le match contre la Gambie était le premier des Eléphants, après l’aventure malheureuse en Afrique du Sud. Effectivement, il peut être considéré comme un nouveau départ pour nous. Nous avons gagné. En même temps, nous avons eu, en face, un adversaire qui a eu du répondant. Il faut oublier la Can 2013 et penser aux échéances futures. Je pense que nous nous sommes bien lancés dans ces éliminatoires du Mondial 2014.

Vous réalisez le troisième et dernier but des Eléphants. Cette performance vous permet-elle d’avoir de la confiance en  cette équipe ?

C’est toujours bon pour le moral d’inscrire des buts. Surtout pour l’attaquant que je suis. Chaque fois que je peux, je marque. J’ai joué ma première Can en 2008, au Ghana. Mon premier match dans cette phase finale, était contre le Nigeria. J’avais marqué l’unique but de la partie. Ensuite, j’ai toujours cherché à donner le meilleur de moi-même. Je me souviens encore de ma première sélection. C’était en en février 2007, en France, lors d’un match amical contre la Guinée. Nous avions gagné grâce à un but de Didier Drogba. Je me suis dit que c’est une nouvelle aventure qui commence dans ma vie. Et je savais qu’elle allait être difficile. En conséquence, il ne faut jamais baisser les bras. Et moi, je ne les baisserai jamais. Le football n’est pas un sport individuel. Je pense que si le groupe possède un jeu plus dynamique, les Eléphants feront encore plus.

 

 

 

L’absence de Drogba a-t-il pesé, surtout que les attaquants n’ont pu concrétiser les nombreuses occasions  de but qui leur étaient offertes avant la mi-temps ?

 

C’est vrai que la présence de Didier Drogba  nous aurait apporté un plus. Mais il était absent. Le mérite revient à tout le groupe. C’est cela le plus important. Nous avons eu à faire à une bonne défense, même si nous n’avons pas pu marquer de but au cours de la première mi-temps. Après, nous avons compris comment il fallait piéger les Gambiens à la seconde période. Et Gervinho a surtout vu le secret.

Gervinho est-il finalement celui qui sort les Eléphants des situations difficiles?

Il est talentueux. En provoquant un penalty et me faisant une passe décisive, il montre bien qu’il est un footballeur sur lequel la Côte d’Ivoire doit compter. En plus, c’est mon ami. Je suis très heureux pour lui lorsqu’il joue de la sorte. Mais il n’est pas le seul. Tous les autres joueurs se sont bien comportés dans cette rencontre.

Les nouveaux joueurs incorporés par Sabri Lamouchi ont-ils permis au groupe d’avoir un plus gros volume de jeu?

Il est tôt de le dire. Le coach a appelé de nouveaux joueurs. Je pense qu’il veut donner un nouveau dynamisme à l’équipe. Mais il le fait progressivement. Il nous faut être beaucoup plus dense et jouer sans relâche pendant les 90 mn. C’est ce que les Ivoiriens attendent de nous. Je pense qu’il faut se saisir des erreurs du passé, les corriger et s’imposer comme une équipe très forte dans tous ses secteurs de jeu.

Une victoire au prochain match vous ouvrirait les portes de la qualification au second tour. Comment allez-vous préparer cette échéance?

Ce sera au mois de juin. Il y a encore deux mois. Mais la délicatesse de cette échéance est que nous allons jouer, en l’espace d’une semaine, deux matches importants. Nous faisons deux déplacements, en Gambie, puis en Tanzanie. Il nous faut obligatoirement gagner l’une de ces deux rencontres pour être définitivement qualifiés. Après, on attendra en septembre, l’équipe du Maroc.

Interview réalisée par

Adam Khalil

 

Read 1409 times Last modified on mardi, 26 mars 2013 21:46