Print this page

Rwanda-Côte d’Ivoire: Les Éléphants prêts à barrir

samedi, 08 septembre 2018 13:59
Rwanda-Côte d’Ivoire: Les Éléphants prêts à barrir Crédits: DR

La Coupe d’Afrique des nations (Can) 2019 reprend ses droits après quinze mois d’interruption. Cette deuxième journée des éliminatoires qui se déroule ce week-end promet de chaudes empoignades.

L’on suivra particulièrement, dans le groupe H, le face-à-face Guêpes du Rwanda-Éléphants de Côte d’Ivoire, dimanche (13 heures Gmt), au stade Nyamirambo de Kigali. Lors de la première journée, Rwandais et Ivoiriens avaient plié l’échine respectivement face aux Centrafricains (1-2) à Bangui et aux Guinéens (2-3) à Bouaké. Des insuccès qui les placent à la queue du classement dans leur poule.

Dans le souci de gagner pour se relancer, chacune de ces deux sélections a fourbi, loin des bruits, ses armes. La Côte d’Ivoire a choisi la France pour son regroupement (du 3 au 6 août) et le Rwanda s’est retiré à quelques kilomètres de la capitale, Kigali, pendant une dizaine de jours. A quelques heures de ce duel, la sérénité est de mise dans les deux camps.

Kamara Ibrahim, le successeur de Wilmot, est heureux d’avoir pratiquement tous ses hommes sous la main. L’infirmerie est vide. Il a donc sa petite idée sur son Onze de départ. Sauf changement de dernière minute, il misera, en défense, sur la valeur de Serge Aurier (le capitaine), Ghislain Konan, Wilfried Kanon et Eric Bailly pour garder inviolée la cage de Sylvain Gbohouo.

Pendant ce temps, le secteur médian reviendra au trio Geoffroy Serey Dié-Franck Kessié-Jean Eudes Aholou ou Serge Yao N’Guessan ou encore Séri Jean-Michaël, au cas où il opte pour un système de 4-3-3. Mais si Kamara décide de densifier son milieu (4-4-2) pour mieux contrer les Guêpes rwandaises, il fera certainement descendre son ailier de poche, Max Gradel. Ainsi, dans un rôle de milieu-aile, le capitaine de Toulouse (Ligue 1 française), fort de son talent et de sa rage de vaincre, défendra ou attaquera, selon la tournure du match.

La phalange offensive sera, en ce moment, l’affaire du duo Jonathan Kodjia-Nicolas Pépé. S’ils confirment leur forme du moment, le bastion défensif adverse aura du pain sur la planche. Lui qui traîne des lacunes techniques et qui panique quand l’adversaire presse.

Parmi les probables réservistes ivoiriens tels que Maxwel Cornet, Lamine Koné, Adama Traoré, Kouadio Dabila et Mamadou Bagayoko, coach Kamara, selon son inspiration, devrait donner une chance à ceux qui le méritent pour étouffer les Amavubi. Une équipe rwandaise qui a quelques soucis avec la blessure de son capitaine et buteur, Jacques Tuyisenge.

Reprendra-t-il ou non du service ? Une hirondelle ne faisant pas le printemps, d’autres joueurs de valeur tels qu’Ernest Sugira et Haruna (voir encadré) pourront combler le vide, si l’absence de l’international attaquant du Rayon Sports se confirmait. Attention donc !

«Nous nous concentrons sur notre sujet et n’entendons pas nous laisser distraire par une quelconque blessure d’une vedette de l’équipe adverse (…). Nous devons nous battre pour repartir avec un résultat positif», souligne Serge Yao N’Guessan, le petit milieu ivoirien. Un message qui en dit long sur la détermination des Éléphants. 

JEAN-BAPTISTE BEHI   

Read 409 times Last modified on samedi, 08 septembre 2018 14:07