Parafiscalité : Les débats entre ministère et fédérations continuent
  • Accueil
  • Sports
  • Parafiscalité : Les débats entre ministère et fédérations continuent

Parafiscalité : Les débats entre ministère et fédérations continuent

vendredi, 17 mai 2013 23:19
Alain Lobognon, ministre de la Promotion de la Jeunesse, des Sports et Loisirs. Alain Lobognon, ministre de la Promotion de la Jeunesse, des Sports et Loisirs. Crédits: archives

Les deux parties n’ont pas trouvé, pour l’instant, de points d’accord.

La rencontre entre le ministère de la Promotion de la Jeunesse, des Sports et Loisirs et les fédérations, qui s’est tenue, hier, dans les locaux de la tutelle, n’a pas résolu le problème de la parafiscalité. A l’issue des échanges parfois houleux, la Conférence des présidents, qui a salué l’initiative et regretté l’absence du ministre Alain lobognon, a décidé du maintien de la suspension de leurs activités.

Une rencontre qui a été l’occasion pour Sylla Mounouni, le directeur de cabinet d’Alain Lobognon, de dire que la tutelle n’a jamais eu l’intention de faire de la rétention, en ce qui concerne l’argent de la parafiscalité. « Le ministère, conscient du rôle important des fédérations, ne peut pas confisquer la parafiscalité ou bloquer les communications pour les compétitions internationales. Pour la parafiscalité, nous avons demandé  aux fédérations  des documents justificatifs des dépenses effectuées  », souligne –t-il. Et de poursuivre : « Sur les 27 fédérations prises en compte, 18 ont produit des éléments de justification. Pour bénéficier de la parafiscalité, il faut justifier l’usage de l’argent de l’Etat. Nous attendons donc  que les autres le fassent, pour faire le calcul correspondant à chaque fédération ».

 Même son de cloche chez Mme Yoda Koné Mariam. Pour la directrice du sport de haut niveau, l’élection pour la parafiscalité s’est toujours faite dans la transparence. « Contrairement à ce que certains disent, l’évaluation pour  la parafiscalité de l’année 2013 n’est pas encore  faite. Nous l’avons toujours faite avec le concours de la Conférence des présidents. Pour le 1er trimestre de cette année, le dépouillement se fera en commission. Les fédérations éligibles percevront leur argent », rassure-t-elle. « A cause de cette parafiscalité, les fédérations sont expulsées de leur siège. Chers responsables du ministère, dites-nous aujourd’hui, à combien s’élève  le montant exact de la parafiscalité ? », s’interroge   Soumahoro Mamadou, le président de la Conférence des présidents.

Après ce « coup de gueule » qui leur a permis de vider leur colère, les fédérations, tout en maintenant le mot d’ordre de grève, sur recommandation de Sylla Moumouni,  se sont engagées à donner  les documents justificatifs exigés  pour une éligibilité à la  parafiscalité.

Un acte qui ouvre une plateforme d’échanges et de concertation  et salué à sa juste valeur par Touré Mamadou, le conseiller technique à la Présidence chargé de la jeunesse et des sports, présent  à la rencontre, en compagnie de  Koné Ismaël, conseiller spécial à la Primature. 

D.Mohamed

 

Lu 1103 fois Dernière modification le vendredi, 17 mai 2013 23:22