Parafiscalité: Le ministère des Sports et les fédérations accordent leurs violons
  • Accueil
  • Sports
  • Parafiscalité: Le ministère des Sports et les fédérations accordent leurs violons

Parafiscalité: Le ministère des Sports et les fédérations accordent leurs violons

mercredi, 22 mai 2013 15:26
(De la G. vers la D.) M. Soumahoro Mamadou, président de la conférence des présidents de fédérations et M. Sylla Moumouni, Directeur de cabinet représentant le ministre Alain Lobognon (De la G. vers la D.) M. Soumahoro Mamadou, président de la conférence des présidents de fédérations et M. Sylla Moumouni, Directeur de cabinet représentant le ministre Alain Lobognon Crédits: Eugène Yao

Le conflit qui oppose le ministère de la Promotion de la jeunesse, des Sports et des Loisirs et la conférence des présidents de fédérations sportives vient de   connaître un dénouement, ce mercredi 22 mai, au cabinet du ministère sis à Abidjan-Plateau.

Parafiscalité : Le Ministère des Sports et les fédérations accordent leurs violons

Dans une déclaration commune lue par M. Soumahoro Mamadou, président de la conférence des présidents des fédérations sportives, le ministère de la Promotion de la jeunesse, des Sports et des Loisirs et ladite conférence ont décidé d’accorder leurs violons.


De cette déclaration, il ressort que les deux parties ont convenu de la suspension du mot d’ordre de grève lancé par les fédérations. Aussi, les fédérations  sportives (une dizaine) qui n’ont pas encore produit les justificatifs au titre de la parafiscalité 2012, devront le faire avant le lundi 27 mai, délai de rigueur.


Par la même occasion, la conférence des présidents de fédérations devra désigner deux nouveaux représentants pour siéger au comité d’évaluation et d’attribution de la parafiscalité. Les deux parties se sont aussi engagées à rechercher les meilleures voies pour résoudre le problème de financement des compétitions internationales autorisées par le gouvernement. C’est pourquoi, le ministère s’engage à un réexamen des projets de compétitions non retenus par ses services.


Il a, par ailleurs, informé la conférence des présidents qu’il a saisi le comité national olympique en vue de trouver une solution aux problèmes nés de la dernière assemblée générale de la fédération ivoirienne de Handball.


S’agissant de la fédération de boxe qui connaît, elle aussi, des remous suite à l’élection de Waby Spider comme président, le ministère et les fédérations ont convenu de prendre acte de l’élection de M. Waby, en attendant le verdict de la procédure judiciaire en cours.


Le communiqué a, en outre, annoncé la mise sur pied d’un comité paritaire composé des membres du ministère et des fédérations sportives. Ce, en vue de faciliter désormais la collaboration entre les deux instances.


Pour M. Sylla Moumouni, directeur de cabinet, représentant le ministre Alain Lobognon, « l’objectif du ministère n’est pas de brimer les fédérations. Ce n’est qu’une pure application des textes. Il y a eu des malentendus car chaque camp voulait défendre l’intérêt général et c’est regrettable ». C’est donc à juste titre qu’il a appelé les fédérations à faire confiance à la tutelle qui ne veut que leur bien.


Justifiant la mesure de suspension du mot d’ordre de grève, M. Soumahoro Mamadou a indiqué: « 98% de nos préoccupations ont été prises en compte ». Et d’ajouter: « ce n’est ni sous la menace, ni des intimidations encore moins sous l’effet d’un quelconque acte de corruption ».


Rappelons que le ministère de la Promotion de la jeunesse, des Sports et des Loisirs était à couteaux tirés avec la conférence des présidents de fédérations. La seconde accusant le premier d’intervenir dans ses affaires au sujet de la parafiscalité.

Eugène YAO
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lu 1162 fois Dernière modification le mercredi, 22 mai 2013 18:58