• Accueil
  • Sports
  • Organisation de la CAN 2019 et 2021: Hamed Bakayoko et Alain Lobognon ont échangé avec la CAF

Organisation de la CAN 2019 et 2021: Hamed Bakayoko et Alain Lobognon ont échangé avec la CAF

mardi, 15 avril 2014 09:10

Au ministère des Sports, Alain Lobognon a expliqué à ses hôtes l’opportunité de la candidature de  la Côte d’Ivoire.

Organisation de la CAN 2019 et 2021: Hamed Bakayoko et Alain Lobognon ont échangé avec la CAF

Une délégation de la Confédération africaine de football (Caf) conduite par le Malien, Amadou Diakité, président du comité exécutif de cette institution, a été reçue, le lundi 14 avril, successivement par le ministre de la Promotion de la jeunesse, des Sports et des Loisirs, Alain Lobognon et le ministre d’État, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Hamed Bakayoko. Au menu de ces rencontres, l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2019 et 2021.

Au ministère des Sports, Alain Lobognon a expliqué à ses hôtes l’opportunité de la candidature de  la Côte d’Ivoire. « En 1984, nous avons bénéficié de l’organisation de la Can suite au désistement du Malawi au dernier moment. Quatre ans auparavant, l’équipe nationale ivoirienne avait été dissoute suite à sa mésaventure au Nigéria. La suite, l'on la connaît. Nous avons été éliminés au premier tour », a-t-il soutenu. Et M. Lobognon de poursuivre: « nous aurions pu organiser une vraie Can en 2006 puisque nous étions candidat en 2002. Mais l’Égypte a été choisie en raison de la crise que traversait le pays ». Pour lui, « la Côte d’Ivoire souhaite désormais avoir sa Can, soit en 2019 ou en 2021, soit les deux ».

C’est pourquoi, elle est à l’œuvre pour réussir ce pari. « Il y a une volonté sportive conduite par la Fédération ivoirienne de football (Fif)  accompagnée par une volonté politique. C’est un bloc unique pour non seulement obtenir l’organisation de la Can, mais cette fois, la gagner », dira-t-il. A ce niveau, des actions sont menées, notamment la construction des infrastructures sportives et de communication dont  le stade olympique d’Ébimpé (Anyama) et la réhabilitation de celles déjà existantes.

Au ministère de l’Intérieur, les émissaires de la Caf ont visité la salle de vidéosurveillance de la ville d’Abidjan logée au Centre de coordination des décisions opérationnelles (Ccdo). Ils ont eu droit à des démonstrations.  « C’est l’un des meilleurs systèmes de sécurité au monde dont la Côte d’Ivoire s’est doté depuis un an. Il comporte certes des imperfections mais nous pensons que d’ici 2019, il sera de plus en plus maîtriser pour assurer une sécurisation de ces compétitions », a indiqué le ministre d’État,  Hamed Bakayoko.

M. Diakité a tenu à remercier les autorités ivoiriennes pour l’accueil réservé à sa délégation  avant de promettre faire un rapport fidèle de sa mission à l’instance fédérale du football africain.

Rappelons que la délégation de la Caf séjourne à Abidjan depuis le samedi 12 avril. Elle est en prospection en vue d’évaluer le dossier de candidature de la Côte d’Ivoire dans le cadre de l’organisation de la Can 2019 et 2021.


Eugène YAO
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.