Mondial 2018/Adam Khalil: « Il ne faut pas s'attendre à une finale totalement ouverte...» (ApaNews)
  • Accueil
  • Sports
  • Mondial 2018/Adam Khalil: « Il ne faut pas s'attendre à une finale totalement ouverte...» (ApaNews)

Mondial 2018/Adam Khalil: « Il ne faut pas s'attendre à une finale totalement ouverte...» (ApaNews)

samedi, 14 juillet 2018 15:14

Pour la finale de la Coupe du monde de football qui opposera, dimanche au stade olympique de Moscou, la France à la Croatie, Adam Khalil, journaliste sportif à Fraternité Matin et Correspondant de France Football estime qu'il ne faut pas « s'attendre à une finale totalement ouverte mais plutôt tactique».

Dans un entretien avec APA, le journaliste sportif ivoirien a analysé, vendredi, à quarante-huit heures de cette finale inédite, les chances des deux équipes qui espèrent, chacune, soulever le trophée, dimanche soir.  « Il ne faut pas s'attendre à un match totalement ouvert. Ce sera une partie très tactique. Tout peut se jouer également à partir des bancs de touches », situe-t-il d'emblée. Cependant, poursuit Adam Khalil, « l'historique des deux équipes montre que la France part avec un léger statut de favori pour avoir été un pays qui a déjà eu à participer à deux reprises à la finale du Mondial contre zéro pour la Croatie ».

Selon le confrère de Fraternité Matin, également, Consultant à Canal+, la France constitue un  « bel amalgame » de jeunes joueurs, Benjamin Pavard, Kylian M'bappé... et de joueurs de grands clubs européens. « C'est une équipe dont la clé du succès réside dans la solidarité et solidité de l'axe de la défense grâce à Samuel Umtiti du Barça et Raphaël Varane du Real Madrid. En plus, au milieu de terrain, Blais Matuidi (Juventus), Paul Pogba » (Manchester United) et N'golo Kanté (Chelsea) ont le secret pour rehausser le niveau de jeu », commente Adam Khalil.

« Ce sont des compétiteurs aguerris », soutient encore M. Khalil, au même  titre que « Hugo Lloris et Antoine Griezmann qui sont comme des gardiens du temple ». Ces joueurs, selon lui,  sont la courroie de transmission du sélectionneur Didier Deschamps sur la pelouse. « Ce qui fait de la France une équipe difficile à manœuvrer, très organisée et appliquée » dont les joueurs appliquent très bien la consigne +Tous pour un. Un pour tous + ». « C'est moins par ses individualités que par son collectif qu'elle a pu battre l'Argentine de Messi, l'Uruguay de Suarez et la Belgique de Eden Hazard. Ils ne vont pas changer leur tactique et esprit de jeu », analyse Adam Khalil, estimant que « la Croatie doit faire, cette fois-ci, beaucoup plus attention ».

À juste titre, explique le journaliste de Fraternité Matin, « Modric ne doit pas être le seul joueur à imprimer le rythme. Il faut que le milieu de terrain du FC Barcelone, Ivan Rakitic, prenne le relais ». « Jusqu'à présent, Rakitic n'a pas encore réussi à donner la pleine mesure de son talent. S'ils sont à deux (Modric et lui), cela va certainement mettre en difficulté les deux bloqueurs français (Matuidi et N'golo) au milieu de terrain », indique Adam Khalil, selon qui « tout va se jouer dans ce secteur médian ».

Pour le confrère, « l’équipe qui sera à même de maîtriser ce secteur va sortir du lot sans oublier que tout pourrait se jouer, également, à partir des bancs de touches », conclut-t-il.

HS/ls/APA

Lu 213 fois Dernière modification le samedi, 14 juillet 2018 15:26